Alerte Témoin

Christophe Perny ne recevra pas Marylise Lebranchu

Publié le 25/06/2014 - 15:16
Mis à jour le 27/04/2019 - 08:53

Le président du Conseil général du Jura, Christophe Perny ne pourra pas accueillir Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la fonction publique, en visite dans une entreprise jurassienne à Dole ce jeudi 26 juin 2014. Motif : en même temps, il participera avec les élus du secteur à une réunion d’échanges sur le projet de Center Parcs à Poligny.

1301328896.jpg
Christophe Perny, né à Pontarlier, est âgé de 45 ans©

Fusion des régions

Marylise Lebranchu revient en Franche-Comté pour "poursuivre le travail engagé dans le cadre du rapprochement entre les régions Bourgogne et Franche-Comté." selon la Préfecture. Christophe Perny, qui a réagit à plusieurs reprises sur la fusion des régions Bourgogne Franche-Comté et qui a critiqué ce projet, a sans doute préféré indiquer le motif de son absence lors de la venue de la ministre avant que les "mauvaises langues" ne fantasment sur son absence. En effet, 

Dans un communiqué, le président du Conseil général du Jura indique qu'il participera, avec les élus du secteur, "à une réunion d’échanges sur le projet de Center Parcs à Poligny, bel exemple de ce que peut apporter une vraie collaboration entre les collectivités locales (Région, Département, Intercommunalité), à savoir des emplois, du développement avec un investissement public déterminant et un vrai projet de territoire. De l’argent public bien investi !"

 Christophe Perny précise qu'il aurait cependant "apprécié d’accueillir madame la Ministre dans son département, mais cette réunion polinoise, programmée de longue date autour d’un dossier stratégique pour l’emploi dans le Jura, apparaît comme primordiale" à ses yeux.

Il termine par préciser "Dans le Jura, le Département crée de l’emploi, porte l’investissement. Le Conseil général du Jura, avec les collectivités locales, agissent pour la croissance."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…

La voiture d’Eric Alauzet prise pour cible : les réactions

Le député La République en marche et candidat à l'élection municipale de Besançon Eric Alauzet, a été la cible d'un acte de vandalisme dans la nuit de vendredi 29 au samedi 30 mai 2020. De nombreuses réactions en soutien à l'élu ont été publiées sur les réseaux sociaux, notamment de la part de ses rivaux au second tour.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.11
partiellement nuageux
le 05/06 à 0h00
Vent
1.27 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
98 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune