Cinq premiers projets sélectionnés dans le programme Interrog France-Suisse

Publié le 19/05/2023 - 14:55
Mis à jour le 19/05/2023 - 12:31

Dans le cadre du comité de suivi du programme européen de coopération Interreg France-Suisse, les partenaires se sont réunis le 11 mai 2023 à Martigny (Canton du Valais). Zoom sur les cinq premiers projets de la programmation Interreg VI...

 ©  RBFC
© RBFC

Ce comité s'est déroulé sous la co-présidence de Frédéric Borloz, conseiller d’Etat du canton de Vaud, et de Valérie Pagnot, conseillère régionale Bourgogne-Franche-Comté en charge des coopérations transfrontalières,

Premier projet : "Interstep"

Porté par Annemasse Les Voirons Agglomération côté français et Les Services Industriels de Genève côté suisse, ce projet consiste à créer une interconnexion entre la station d’épuration (STEP) d’Ocybèle, en France, et celle de Villette, en Suisse, afin de traiter en commun (sur le site de Villette) les micropolluants présents dans les eaux en aval du traitement, et actuellement rejetés dans l’Arve. Ce procédé permettra d’éliminer au moins 80% des micropolluants organiques présents. Il favorisera une gestion concertée du milieu aquatique transfrontalier et des ressources environnementales en répondant à un objectif d’amélioration de la qualité de l’eau de l’Arve et de la protection de la nappe du Genevois.

  • Montant FEDER programmé : 1,45 M€

Deuxième projet : "Placodist"

Porté par l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard - ELLIADD et la Haute Ecole Arc, ce projet a pour but d’offrir à la fois aux industriels et aux organismes de formation de l’arc jurassien des modalités d’appropriation du travail collaboratif basées sur les technologies immersives (type casque de réalité virtuelle, réalité augmentée ...). Il vise à développer une plateforme collaborative qui permettra la collaboration entre les concepteurs distants transfrontaliers. Un ensemble d’outils logiciels sera conçu permettant à distance, en situation synchrone, de développer les compétences en conception collaborative multi-métiers des futurs diplômés des filières en ingénierie et de mobiliser des compétences spécifiques au travail collaboratif supporté par les technologies immersives auprès des ingénieurs en activité dans les entreprises de l’arc jurassien.

  • Montant FEDER programmé : 211 577 €

Troisième projet : "Opti-Rêve"

Il vise à développer un nouveau traitement de surface innovant, un revêtement bi-couche combinant une couche réfléchissante et une couche protectrice, ayant des applications dans le domaine de l’optique. Cette solution technologique est capable d’améliorer la qualité des composants optiques en polymère grâce à des nouvelles fonctionnalités apportées à la surface par une technologie de pointe notamment la résistance à la corrosion et à l’usure, ainsi que la brillance. OPTI-RÊVE est un projet porté par l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard et la Haute Ecole Arc Ingénierie.

  • Montant FEDER programmé : 186 634 €

Quatrième projet : "Distance"

Il a pour objectif la réalisation d’un prototype de capteur distribué à fibre optique pouvant mesurer la température sur une distance de 150 km (3 fois supérieure à l’existant). Cette performance est possible grâce aux technologies quantiques des compteurs de photons qui sont suffisamment matures pour être utilisées dans des instruments industriels. Les applications visent principalement la surveillance du transport de l’énergie électrique d’origine éolienne. Le projet est porté par l’Université de Franche-Comté côté français et OMNISENS SA côté suisse.

  • Montant FEDER programmé : 305 564 €

Cinquième projet : "l'Arc Horloger 2023-2025"

La suite du projet Arc Horloger 2020-2022, a pour objectifs de créer la structure de coordination Arc horloger et d’incarner l’inscription des savoir-faire horlogers et en mécanique d’art sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité (UNESCO). Le projet prévoit d’assurer une communication active autour de ces savoir-faire en leur apportant une ampleur nouvelle. Il prévoit enfin de garantir le fonctionnement du réseau par la gouvernance mise en place dans le cadre d’Arc Horloger 2020-2022, qui intègre plusieurs organes aux compétences bien définies. Arc Horloger 2023-2025 est porté par Grand Besançon Métropole et Arcjurassien.ch.

  • Montant FEDER programmé : 168 968 €

Infos +

Pour rappel, ce programme européen de coopération est doté d’une enveloppe composée de 69,7 millions d’euros de FEDER et 50 millions de francs suisses (fonds fédéraux et cantonaux) qui seront alloués à des projets couvrant le territoire franco-suisse pour la période 2021-2027.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Suppression de l’aide à l’embauche sous contrats de professionnalisation

Le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P) a rencontré hier, jeudi 18 avril 2024, la ministre du travail, de la santé et des solidarités, Catherine Vautrin, qui a fait part du projet de suppression générale de l'aide à l'embauche de salariés sous contrat de professionnalisation (600€), dès le 1er mai prochain.

Ligne des horlogers : des travaux d’ampleur jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.09
couvert
le 21/04 à 3h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %