Clavière et Coquy s’engagent dans le combat contre l’autisme

Publié le 05/11/2016 - 13:31
Mis à jour le 06/11/2016 - 09:13

Jusqu'au 20 novembre 2016, les deux entreprises franc-comtoises, Clavière et Coquy, reverseront 20 centimes pour chaque produit acheté à l’association bisontine "Nos enfants d’ailleurs", qui lutte contre l’autisme.

 ©
©

L’opération est simple : du 10 octobre au 20 novembre prochain, chaque fois qu’un consommateur achète une saucisse de Montbéliard IGP Clavière ou une boite d’œufs Coquy, porteuse du sticker de l’opération, 20 centimes sont reversés à l’association. Le prix reste bien sûr inchangé en magasin pour les consommateurs, les différents frais de l’opération étant supportés par les deux entreprises franc-comtoises.

Lors de la première édition, l’entreprise Clavière a ainsi pu remettre 15 280 euros à l’association "Nos enfants d’ailleurs". "Cette somme a financé 504 heures d’accompagnement éducatif (approche comportementale ABA) pour sept enfants autistes et leur famille", précise Olivier Paget, Directeur général de Clavière. "Clavière se réjouit que l’entreprise Coquy s’engage à ses côtés pour soutenir les familles touchées par l’autisme. Pour Nos Enfants d’Ailleurs, nous voulons unir nos efforts pour que la portée de cette initiative régionale soit décuplée. Qu’elle permette à l’association de sensibiliser le grand public, d’aider les familles touchées par l’autisme mais aussi de former des professionnels pour accompagner les écoles et les familles."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

20 % des habitants de Bourgogne-Franche-Comté en difficulté pour utiliser internet

Selon un récent rapport de l’Insee, 440.000 habitants de 15 ans et plus  n'ont pas utilisé internet au cours de l'année 2019. L’ouest de la Bourgogne Franche-Comté est encore plus concerné par cette "illettrisme numérique"  caractérisé par l'inaptitude à utilisé les outils numériques au quotidien.

Plus de 700 personnes présentes pour la marche militante contre l’homophobie et la transphobie à Besançon

Les agressions liées à l’orientation sexuelle sont en hausse depuis plusieurs années en France comme partout dans le monde. Face à cette recrudescence des agressions lgbtqiaphobes, des associations bisontines ont décidé de se rendre visibles à l’occasion du mois des fiertés lors d’une marche militante qui s'est déroulée ce samedi 21 mai 2022 à 14h00 au parc Micaud à Besançon.

Solidarité : un couple d’artistes bisontins vend des oeuvres pour aider l’Ukraine

L’actualité française a quelque peu pris le dessus sur l’actualité en Ukraine et pourtant, la guerre continue, des familles continuent de fuir le pays pendant que des femmes et des hommes luttent contre l’envahisseur russe. En solidarité, Marianne Blanchard, dessinatrice, et son compagnon Antony Maraux, artiste peintre, tous les deux originaires de Besançon, ont décidé de proposer quelques unes de leurs oeuvres dont une grande partie des bénéfices sera reversée à la Croix Rouge de Besançon.

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.

Nutri-score D et E : « Gare aux fausses interprétations ! » alerte l’UFC Que Choisir

L'UFC Que choisir organise ce mois de mai 2022 une campagne de communication en faveur du Nutri-score, étiquetage affichant la qualité nutritionnelle des produits alimentaires. L’association met en garde sur les mauvaises interprétations, notamment sur les aliments traditionnels de Bourgogne-Franche-Comté.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.62
partiellement nuageux
le 25/05 à 9h00
Vent
2.76 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
85 %

Sondage