Alerte Témoin

Colère chez les salariés d'EDF : 4 000 emplois seront supprimés, 300 millions € pour changer ERDF

Publié le 21/01/2016 - 16:26
Mis à jour le 21/01/2016 - 17:52

Une centaine de salariés d'EDF de Franche-Comté se sont rassemblés devant la Préfecture ce jeudi 21 janvier 2016 à 15 heures pour protester contre la suppression de 4 000 emplois d'ici 2018 et dénoncer les 300 000 millions d'euros prévus pour le changement de nom d'ERDF. De (faux) billets de 500 euros ont été jetés en l'air, collés sur le logo d'une voiture ERDF en signe de mécontentement.

Pour Corinne Riquet, secrétaire générale de la CGT Mines Énergie Franche-Comté Nord, "le statut des électriciens et gaziers est attaqué de toutes parts". Elle énumère plusieurs problèmes tels que la suppression de 4 000 emplois annoncés chez EDF. "Cela veut dire qu'à la distribution, ERDF s'engage à reprendre une partie de ces 4 000 salariés, mais qu'on ne va pas pouvoir reprendre tout le monde. S'ajoute à cela, l'ascension telle qu'elle est prévue à ERDF ne se fera pas." 

Le changement nom à 300 millions qui ne passe pas

Le changement de nom d'ERDF qui devrait coûter 300 millions d'euros à EDF "pour faire plaisir au président de la Commission de la régulation de l'énergie" selon Corinne Riquet ne passe vraiment pas chez les salariés. "Parce qu'il ne faut pas oublier quand même qu'on a changé le logo il n'y a pas 6 mois et qui a couté 30 millions d'euros. Lors du changement, "il va falloir changer les voitures, changer les logos, etc., car ERDF serait trop proche d'EDF." Précise la secrétaire générale de la CGT Mines Énergie Franche-Comté Nord. 

Elle constate que "les 300 millions aujourd'hui représentent 8 000 euros par salariés d'ERDF. Ça veut dire que dans cette période, on se bat pour nos salaires aussi et on nous octroie royalement 0,02%, ce qui représente en moyenne par salariés 5,84 euros par mois." Pour Madame Riquet, "les 8 000 euros par salariés pourraient servir à autre chose que d'être balancés dans le changement de nom d'ERDF." 

Le forcing de Bruxelles

"On a plein de réclamations notamment la volonté forte que Bruxelles arrête d'obliger l'hydraulique, car ce qui est compliqué aujourd'hui avec ça c'est que Bruxelles impose la privatisation de l'hydraulique, mais en plus, elle empêche le gouvernement français de pouvoir postuler à la concession. Quel est l'intérêt pour l'usager ?" se demande-t-elle.

"Aujourd'hui, rien n'est défini sur le changement de logo, mais on sait pertinemment que ça va être les salariés de l'énergie et les usagers qui vont payer, on ne se fait pas d'illusions. Ce ne seront pas les actionnaires qui continuent à s'en mettre plein les poches et le gouvernement ne mettra pas la main à la poche. On préférerait pour les usagers que le tarif soit moins important parce que depuis l'ouverture à la concurrence, l'augmentation des tarifs est énorme" explique Corinne Riquet.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Impôts sur le revenu 2019 : 300.000 déclarations attendues dans le Doubs

Ce vendredi 5 juin, le nouveau directeur de la Direction départementale des Finances publiques du Doubs, Thierry Galvain, a fait le point sur la déclaration d'impôts sur le revenu 2019. Pour rappel, les télé-déclarants doivent effectuer d'éventuels changements et signer leur déclaration avant le 8 juin (12 juin pour la version papier).

Les investissements étrangers multipliés par deux en Bourgogne Franche-Comté

+115% en 2019 • Selon un bilan de  Business France, l'attractivité de la France a continué à s'améliorer en 2019, avec un nombre record de décisions d'investissement et d'emplois créés par des entreprises étrangères.  En Bourgogne Franche-Comté les investissements directs étrangers (IDE) ont même été multipliés par deux l'an passé.

Une aide supplémentaire pour les crèches face au déconfinement progressif

La Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf) a décidé mercredi 3 juin 2020 de prolonger l'aide financière "exceptionnelle" versées aux crèches, encore limitées dans l'accueil des enfants à cause du coronavirus, et d'attribuer une aide supplémentaire aux structures qui rouvrent afin de compenser les surcoûts en équipements sanitaires.

Fête des mères : le fleuriste Petite Fleur vous invite à commander vos bouquets à l’avance !

PUBLI-INFO • La Fête des Mères, qui tombera cette année dimanche 7 juin, se déroulera dans des conditions sanitaires particulières, y compris chez les fleuristes. La boutique Petite Fleur à Besançon appelle ses clientes et ses clients à commander leur bouquet afin d'éviter une fréquentation trop importante en magasin le jour J.

Déconfinement : quelles mesures à respecter dans les cafés et les restaurants ?

Les restaurants et cafés dans les départements "verts" dont la Bourgogne Franche-Comté ont rouvert au public depuis le 2 juin 2020. Nous nous sommes procurés des documents officiels envoyés aux gérants de bars et restaurants pour connaître les mesures obligatoires qu'ils doivent prendre et les attitudes attendues des clients qui les fréquenteront...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.03
légère pluie
le 06/06 à 15h00
Vent
4.93 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
96 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune