Collectif SOS Loue et rivières comtoises : la pénurie d’eau n’arrive pas « que par hasard ! »

Publié le 20/01/2017 - 14:01
Mis à jour le 20/01/2017 - 15:20

En plein hiver, le secteur de Morteau vit une période de sécheresse et pourrait connaître une pénurie d’eau. Dans un communiqué du 19 janvier, le collectif SOS Loue et rivières comtoises estime que la pénurie n’arrive pas "que par hasard" et déplore que "la logique économique l’emporte sur une gestion durable et innovante".

PUBLICITÉ

Pour le collectif SOS Loue et rivières comtoises, la pénurie en eau sur le Haut-Doubs n’est pas seulement due au manque de précipitations durant ces deux derniers mois. Alors que le boom immobilier dans le Haut-Doubs accroit la demande en eau, alors que l’on récupère de moins en moins les eaux de pluie, alors que les zones humides et les haies, qui constituent les meilleures nappes phréatiques en zone calcaire, ont tendance à disparaître, le collectif met également l’accent sur la gestion de l’eau.

« Les communes ont souvent confié la gestion de l’eau à des opérateurs privés, constate le collectif. Des réseaux ont été construits, des stations d’épuration fort justement construites, à grand renfort d’emprunts et de subventions. Les opérateurs ou régies ont donc intérêt à facturer chaque litre d’eau afin de rentabiliser le système, voire de dégager du profit en ce qui concerne les opérateurs privés très implantés sur les plateaux...« 

Pour le collectif, « à l’heure où l’opérateur privé Gaz et Eaux commence à annoncer des pénuries et demande à rationner la consommation notamment dans la région de Morteau, l’absence de politique concertée et globale de récupération des eaux de pluie se fait sentir. »

Il déplore que « la volonté politique et les moyens financiers de stockage de l’eau existent quand il s’agit de réserves d’eau pour les canons à neige au sommet de montagne du Jura !« 

Le collectif préconise de mettre en place un stockage intelligent de l’eau à l’échelle individuelle ou collective, une utilisation spécifique des réserves « stratégiques » d’eau de façon à les réserver en priorité à périodes de sécheresse, et le développement de nouvelles formes de redevance sur l’eau pour mieux dissocier consommation et épuration, de façon à maintenir les efforts d’épuration des eaux usées et de maintenir une participation de tous à cet effort.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Jardiniers, avez-vous vu la courtilière ?

Avec sa morphologie pour le moins déroutante et sa taille imposante, la courtilière peut en impressionner plus d’un ! Et pourtant, cet insecte étonnant est en réalité totalement inoffensif. On la trouve dans les jardins et cultures au sol meuble ainsi qu’aux abords de zones humides...le conservatoire botanique a besoin des jardiniers pour recenser l'espèce en Bourgogne-Franche-Comté !

Comment arrive-t-on à détecter les différents pollens dans l’air ?

Thème de la semaine : le printemps #2 • Tous les vendredis, Atmo Bourgogne Franche-Comté diffuse son bulletin de surveillance des pollens. Comment capte-t-on les pollens ?  comment sont-ils différenciés ? Comment fonctionne le capteur installé à Besançon ? Réponses.

Neige collante et chutes de branches : 5.000 foyers toujours privés d’électricité dans le Doubs et le Jura

jusqu'à 6.500 clients impactés • En raison des chutes de neige collante dans la nuit de mercredi à jeudi et dans la matinée et  les chutes de branches entraînant les fils électriques à terre , les équipes d'Enedis sont à pied d'œuvre pour rétablir l'électricité dans le Doubs et le Jura. Retour normal prévu dans la soirée.

Neige : l’hiver fait son petit come-back …

En images • Des gros flocons sont tombés en fin de matinée sur la Franche-Comté dans le Haut-Doubs et le Haut-Jura. Les flocons peuvent ponctuellement tomber à partir de 700 m. d'altitude. Les internautes en ont profité pour poster de nombreuses images sur les réseaux sociaux

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 9.32
ciel dégagé
le 19/04 à 0h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1023.351 hPa
Humidité
86 %

Sondage