Collège de Roulans : les parents d'élèves ne veulent pas de classes de troisième surchargées...

Publié le 10/07/2020 - 08:02
Mis à jour le 10/07/2020 - 08:35

Les parents d'élèves du collège Aigremont de Roulans ont débuté une action pour obtenir une classe supplémentaire de troisième en septembre 2020. Patrice Durand, inspecteur d'Académie du Doubs, leur répond.

 © D Poirier
© D Poirier

L'inquiétude grandit du côté des parents d'élèves du collège de Roulans qui ne veulent pas de classes surchargées au collège l'année prochaine."Le rectorat a déjà refusé la demande du principal du collège, mais les parents veulent assurer des conditions d'études dignes et équitables à leurs enfants dans une situation de rentrée qui sera complexe et dégradée", précisent-ils dans un communiqué de presse.

Sur ce point, l'inspecteur d'académie tient à noter que la cible des effectifs prévus en septembre prochain est de 28 élèves par classe. Cette dernière sera donc dépassée pour les classes de troisième du collège Aigremont qui compteront 30 élèves par classe. "Dans les autres niveaux, l'effectif est respecté. Pour les classes de troisième de ce collège, la surcharge est réelle, mais nous ne pouvons pas ouvrir une classe pour huit élèves seulement", précise-t-il tout en indiquant la possibilité que certains de ces élèves puissent vouloir changer de décision et s'orienter vers une autre structure telle qu'un CAP, un apprentissage. "Rien n'est sûr, c'est prévisionnel", renchérit-il.

Une pétition lancée par les parents d'élèves

Après la demande formulée par le principal au rectorat, une pétition pour la création d'une nouvelle classe a été mise en ligne lundi 6 juillet. Elle a recueilli 131 signatures ce jeudi (contre 200 attendues). Sur la démarche du principal, Patrice Durand indique que ce dernier "est dans son droit de demander des moyens supplémentaires" : "Après il faut aussi faire en fonction de l'enveloppe départementale. À cette heure, il n'y a pas de moyens suffisants pour ouvrir une nouvelle division. Il peut aussi y avoir une répartition différente. L'établissement, dans son autonomie, peut utiliser les moyens des autres niveaux comme il l'entend. C'est un choix politique pédagogique", explique l'inspecteur.

Concernant la pétition en ligne, Patrice Durand tient à s'expliquer :  "ce n'est pas une pétition qui fait évoluer les décisions, c'est les possibilités et l'équité départementale. C'est un fait. Je peux comprendre la mobilisation, mais cela ne fera pas évoluer la situation".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Eric Dupond-Moretti à Besançon : « 1400% de condamnations en plus » pour des rodéos urbains en France

Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti était en visite officielle ce mardi matin à Besançon pour parler des rodéos urbains. Avant de se rendre au CFA Hilaire de Chardonnet, il est passé par le palais de justice rue Mégevand.

Quels changements pour la rentrée 2022 en Franche-Comté ?

L’Académie de Besançon a présenté ce mardi 25 janvier ses prévisions quant à la rentrée 2022. Malgré la baisse démographique conséquente, aucune suppression de moyens d’enseignement dans les écoles de la région n'est prévue, selon le Rectorat. Une affirmation qui ne plait pas au syndicat Snes-FSU qui accuse cette communication de "mettre en avant l’arbre qui cache la forêt"

« Serious Game » : 45 lycéens de STMG sollicités à l’IUT Besançon-Vesoul…

Ce lundi 24 et mardi 25 janvier 2022, 45 élèves en préparation du baccalauréat STMG au lycée Cournot de Gray se sont rendus à l’IUT Besançon-Vesoul afin de participer à un "Serious Game"(jeu d’entreprise). Le but ? Inciter les jeunes à poursuivre des études secondaires à l’IUT ou à l’université.

Éducation : pas de rassemblement prévu dans le Doubs ce jeudi

Plusieurs syndicats ont lancé un appel à la grève pour la journée ce jeudi 20 janvier 2022 dans les écoles, collèges et lycées après le mouvement d'ampleur de jeudi dernier, pour demander "des réponses fortes" face au "chaos" engendré par la crise sanitaire, et des investissements massifs dans l’éducation. Aucun rassemblement n’est organisé dans l’Académie excepté à Belfort où une manifestation est prévue à 17h00 Place Corbis.

Besançon : la Semaine olympique et paralympique s’adapte encore au contexte sanitaire

La Semaine Olympique et Paralympique 2022 se déroulera du 24 au 29 janvier 2022 à Besançon. Elle s’adresse aux enseignants ainsi qu’aux élèves de la maternelle à l’université, mais aussi aux athlètes et aux collectivités territoriales. Cet événement national a pour but de valoriser le sport, sensibiliser les pratiquants au maintien ou à la reprise d’une activité physique tout en mobilisant la communauté éducative autour des valeurs citoyennes et sportives.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -2.66
partiellement nuageux
le 27/01 à 3h00
Vent
0.52 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
100 %

Sondage