Comment devenir sapeur-pompier volontaire ?

Publié le 15/08/2017 - 16:30
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:20

Le Commandant Christophe Onillon, responsable du Centre des alertes des centres opérationnels départementaux d'incendie et de secours (CTA CODIS) du Doubs, nous explique comment ce qu'il est attendu d'un jeune sapeur-pompier…

Desktop17.jpg
Desktop17.jpg
PUBLICITÉ

« Nous recherchons des personnes motivées, avec des conditions physiques normales, une personne humble qui veut aider la population », explique le Christophe Onillon. « Il ne s’agit pas d’être un super-héros mais d’avoir une certaine empathie à l’égard des gens. Il faut également avec des diponibilités, du temps à consacrer à une activité qui n’est pas sa profession« .

Etre proche de la caserne

Pour pouvoir devenir sapeurs-pompiers, « il est nécessaire d’habiter dans un périmètre proche de la caserne. Lorsqu’un sapeur-pompier est d’astreinte, il doit être capable de se rendre rapidement au centre de secours« , précise le commandant. « C’est un engagement réfléchi, pas un coup de tête ».

Un sapeur-pompier volontaire est habilité à effectuer les mêmes interventions qu’un professionnel :

  • le secours à personnes ;
  • l’extinction d’incendies ;
  • les opérations dites diverses (exemple : cave inondée, ascenseur bloqué, intervention sur animal en danger, dépollution…) ;
  • les accidents de la circulation.

Les recrutements dans le Doubs

Deux recrutements sont effectués par an dans le Doubs : un au mois de mai et juin et un autre en janvier et février. Pour Besançon, un recrutement est possible au mois de septembre et octobre. Il faut être âgé entre 16 et 55 ans.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’hommage aux trois militaires se fera à Besançon en présence de la ministre des Armées

L’hommage aux trois militaires se fera à Besançon en présence de la ministre des Armées

Mise à jour à 18h14 • Trois militaires français appartenant au 19eRG de Besançon sont décédés accidentellement dans le cadre de la mission « Harpie » de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane, selon l’Etat-Major des Armées. Un hommage leur sera rendu ce mercredi 24 juillet 2019 au 19 Régiment du Génie à Besançon, selon le Ministère des Armées. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.57
couvert
le 23/07 à 3h00
Vent
3.23 m/s
Pression
1021.17 hPa
Humidité
69 %

Sondage