Comment enrayer le chômage des jeunes ?

Publié le 13/01/2012 - 09:19
Mis à jour le 13/01/2012 - 09:23

Le député UMP et maire de Vesoul Alain Joyandet a remis  au président de la République son rapport sur l'emploi des jeunes. Alors que le taux de chômage des moins de 25 ans dépasse les 20 %, Alain Joyandet compte créer sur cinq ans 350 000 emplois. Des  mesures saluées par l’Elysée, qui se chiffrent à 1,325 milliard d'euros.

1235672802.jpg
Alain Joyandet (archives) ©carvy
PUBLICITÉ

Des contrats jeunes "zéro charge"

Pour les entreprises de moins de 10 salariés (TPE) : exonération de charges patronales pour un salaire à hauteur du Smic et pour un contrat de 6 mois, renouvelable une fois : 50.000 emplois  en an

Booster l’alternance

Faire passer le nombre de jeunes en alternance de 600 000 aujourd’hui à 900 000 dans cinq ans.

Encourager les élèves des lycées professionnels à faire leur dernière année en alternance.

Pérenniser l’exonération de charges valable jusqu’en juin 2012 pour les contrats en alternance, en ciblant les contrats préparant à des diplômes de niveau BEP et Bac.

Création d’un Centre de formation des apprentis, CFA de la deuxième chance par département.

Des  « CFA d’excellence »  pour les entreprises de plus de 250 salariés  qui seraient dispensées des contributions légales mais qui devraient accueillir au moins 5 % d’apprentis dans leurs effectifs). 

Rapprocher l'école de l'entreprise

  • Permettre les stages en entreprises pendant les vacances à partir de la 4e
  • Module obligatoire de "de préparation à la vie professionnelle" dès le collège.

Création d'un ministère de l'Emploi des jeunes

  • Faire de l’emploi des jeunes une "Grande cause nationale" en 2013
  • Nouvelle gouvernance, "plus simple et plus souple", des acteurs en charge de l’emploi des jeunes.

 

http://www.elysee.fr/president/root/bank/pdf/president-12765.pdf

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.11
couvert
le 21/10 à 15h00
Vent
1.79 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
93 %

Sondage