Comment restaurer la confiance des citoyens dans le politique ?

Publié le 11/10/2016 - 18:11
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:42

C’est la question que la pre?sidente de la re?gion Bourgogne Franche-Comte?, Marie-Guite Dufay, a posé au Conseil économique, social et environnemental régional (CESER) afin qu’il propose des « outils concrets et des conditions ope?rationnelles permettant de restaurer la confiance des citoyens et de renforcer leur participation et celle des acteurs de terrain a? l’ensemble des politiques publiques porte?es par la Re?gion ».

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Réuni en assemblée plénière ce mardi 11 octobre, le Conseil économique, social et environnemental régional a présenté à Marie-Guite Dufay, présidente de la Région, sa réflexion relative à la question qu’elle lui a posée : "comment restaurer la confiance des citoyens dans le politique ?" L’avis intitulé "L’innovation démocratique en Bourgogne Franche-Comté ?" a été adopté à la majorité des suffrages exprimés (81 pour, 29 abstentions, 2 contre).

Face a? la complexite? de la proble?matique, le CESER a privile?gie? une approche pragmatique donnant a? voir de premie?res analyses et pistes de travail. Elles doivent contribuer a? enrichir le projet politique de l’Exe?cutif, la vision qu’il entend de?fendre pour le de?veloppement de la Bourgogne Franche-Comte?. Il s’agit la? d’une premie?re e?tape que le CESER approfondira par la suite.

Quelques lignes du rapport :

De la défiance à la confiance

La France, comme de nombreux autres pays, connait une crise de confiance ge?ne?rale des citoyens a? l’e?gard du politique. Celle-ci constitue un tournant de la de?mocratie, invitant a? penser autrement l’action publique. Dans ce climat de de?fiance, le CESER rele?ve ne?anmoins que :

  • Si les Franc?ais expriment un sentiment ge?ne?ral ne?gatif envers les responsables politiques, ils accordent malgre? tout plus de cre?dit et de le?gitimite? aux responsables et institutions locaux.
  • Ils ont e?galement confiance dans leur propre capacite? a? changer la socie?te? par leurs actions et par leurs choix.

Pour le CESER, "ce double paradoxe ouvre des perspectives pour penser autrement la crise de confiance au niveau local en prenant appui sur le capital social/humain, dans le cadre d’un dialogue social territorial renouvele? et impliquant davantage la socie?te? civile."

Des défis majeurs à relever

Ainsi, le CESER rele?ve 3 de?fis majeurs pour le de?veloppement de la re?gion :

  1. Cre?er les conditions permettant de (re)donner envie aux acteurs de penser l’avenir de leur territoire, dans une dynamique positive, prospective, qui favorise le sens du collectif et du faire-ensemble.
  2. Favoriser l’e?quite? entre les territoires, en leur permettant de trouver eux-me?mes les ressorts de leur de?veloppement et de leur adaptabilite? face aux mutations qu’ils connaissent, au travers d’initiatives citoyennes innovantes et expe?rimentales.
  3. Adapter les politiques publiques re?gionales pour faire face a? des proble?matiques socie?tales complexes, interde?pendantes, e?volutives.

Le CESER propose 5 grandes orientations destine?es a? donner des pistes de re?flexion au nouvel exe?cutif re?gional pour son projet de mandat. Il s’agit bien d’une premie?re e?tape permettant de re?pondre a? la demande dans les de?lais impartis et le CESER s’engage a? poursuivre l’approfondissement de ce dossier. En tant qu’assemble?e repre?sentant la socie?te? civile et place?e aux co?te?s du Conseil re?gional, cette saisine interpelle d’ailleurs directement le CESER : "comment le CESER peut- il se faire davantage l’e?cho de la socie?te? civile ? Quels liens peut-il tisser avec les autres instances de de?mocratie participative ?" Lui-me?me dit s’engager a? mener une re?flexion interne visant a? faire e?voluer ses pratiques vers une gouvernance davantage partage?e et plus ouverte sur la socie?te? civile. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.52
nuageux
le 25/05 à 3h00
Vent
1.26 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
99 %