Alerte Témoin

Confinement à Besançon : "Il devrait toujours y avoir des transports Ginko en circulation"

Publié le 24/03/2020 - 15:27
Mis à jour le 24/03/2020 - 16:43

INTERVIEW •

Les Tram' et bus du réseau Ginko sont toujours en activité à Besançon depuis le début du confinement le 17 mars 2020. Si le niveau de l'offre se réduit ou se modifie après les annonces gouvernementales qui se succèdent, Carol Ambrosini, directeur marketing, clients et mobilités pour Kéolis, exploitant du réseau Ginko, affirme qu'"il devrait toujours y avoir des transports en commun en circulation".

Tramway, station, Tram-026
©Alexane Alfaro

maCommune.info : Actuellement, quelle est la fréquentation du réseau Ginko en comparaison avec la fréquentation hors confinement ?

Carol Ambrosini : "Habituellement, en période scolaire, on tourne autour des 85 000 voyageurs par jour, en fin de semaine dernière lorsque le confinement était vraiment instauré, nous étions autour des 14 000 clients par jour à bord des véhicules, ce qui est beaucoup, vu les mesures prises par le gouvernement. Et ça interroge les forces de l'ordre qui leur fait réaliser des contrôles assez réguliers à bord de nos véhicules, dans les bus comme dans les trams notamment pour vérifier si les usagers disposent bien des attestations et des autorisations préalables."

mCi : En ce moment, quels services sont déployés par Kéolis pour le réseau Ginko à Besançon ?

Carol Ambrosini : "Sur le réseau, on a une offre de service encore relativement importante avec 42% des services qui sont assurés, c'est-à-dire 42% de départs des bus et tram. Ce niveau d'offre là est plutôt important par rapport à ce qu'on peut constater sur d'autres réseaux ailleurs. L'idée étant d'une part de permettre le déplacement des personnes qui en ont besoin y compris en cette période de confinement. D'autre part, de maintenir un niveau d'offre assez attractive sur l'intégralité du territoire. Toutes les lignes du réseau Ginko circulent selon des fréquences adaptées à la fréquentation et au besoin potentiel bien entendu."

mCi : Quelle organisation avec les salariés ?

Carol Ambrosini : "On a différentes mesures qui ont été prises : la quasi-totalité des salariés administratifs est en télé-travail, ce qui fait que nous avons très peu d'agents qui sont mobilisés sur le site de dépôt à Planoise, hormis les personnes qui assurent la maintenance des véhicules et la gestion de l'exploitation au quotidien tels que les conductrices, conducteurs et leur hiérarchie, même si les effectifs ont été réduits."

mCi : Si le gouvernement annonce ces prochaines semaines un réel durcissement du confinement, est-ce qu'il y aura toujours des transports en commun en circulation à Besançon ?

Carol Ambrosini : "On attend bien sûr les annonces qui seront faites, mais en toute probabilité, oui, les transports en commun devraient toujours circuler pour permettre aux soignants d'aller travailler. On pourrait cependant connaître des évolutions en terme de niveaux d'offres, semaine après semaine, en fonction des annonces gouvernementales. Logiquement, il ne devrait y avoir aucune raison pour que le réseau s'arrête."

mCi : Comment le personnel est-il protégé face à la propagation du covid-19 ?

Carol Ambrosini : "Concernant les conductrices, conducteurs et autres personnes en contact avec les clients, nous avons pris différentes mesures qui ont été évoquées tels que la mise à disposition de gel hydro-alcoolique, de sprays désinfectants, on nettoie également les véhicules pour les clients et les conducteurs avec du produit virucide.

On a également rapidement mis en place la vitre de protection pour protéger les conducteurs des éventuels postillons des usagers et à partir de ce mardi 24 mars, les usagers doivent obligatoirement monter à bord par les portes arrière. 

Nous avons également arrêté la vente de tickets à bord des véhicules. Il est possible d'acheter des tickets dans les points de vente disponibles : distributeurs automatiques, relais Ginko (bureaux de tabac) et boutique en ligne. 

La protection des personnels est très importante pour nous, déjà pour maintenir le personnel en bonne santé, mais également pour continuer l'offre de service dans la durée."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : l’Insee confirme une forte hausse des décès en Bourgogne Franche-Comté

La preuve par les chiffres • Entre le 11 mars et le 26 avril 2020, l’excédent de décès  a été le plus marqué en Bourgogne- Franche-Comté  avec 1.400 décès supplémentaires, "soit 36 % de plus que sur la moyenne des cinq dernières années" notent les auteurs d'une étude de l'Insee qui vient de paraitre.

Déconfinement : les clubs échangistes considérés comme… des salles de sport par le code du tourisme

Alors que les gérants de discothèques s'arrachent les cheveux parce qu'ils n'ont pas encore le droit de rouvrir leurs portes au public et que leur trésorerie rétrécit de jour en jour dans ce contexte de crise sanitaire liée au covid-19, les clubs libertins eux, ont pu rouvrir depuis juin dernier parce qu'ils sont considérés comme… des salles de sport. Pourquoi ?

Urssaf : des mesures exceptionnelles pour les entreprises touchées par le covid-19 du 5 juillet ou du 15 juillet

Afin de tenir compte de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur l’activité économique, le réseau des Urssaf a déclenché des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises présentant de sérieuses difficultés de trésorerie. Dans le cadre de la reprise de l’activité économique, les modalités de report évoluent. Les entreprises doivent s’acquitter des cotisations sociales aux dates d’exigibilités. Les cotisations sociales sont donc exigibles au 5 et au 15 juillet 2020.

Coronavirus : quelle situation début juillet en Bourgogne Franche-Comté ?

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du virus reste faible. Conséquence, le nombre de formes graves nécessitant une hospitalisation continue de baisser dans la région : 132 patients contre 1.380 au plus fort de l'épidémie dans les hôpitaux le 17 avril 2020. Début juillet, moins de 10 patients étaient en réanimation en lien avec le Covid-19. En Bourgogne Franche-Comté, plus de 1.700 personnes sont mortes du Coronavirus.

Coronavirus : les derniers chiffres en Franche-Comté

Le nombre de patients hospitalisés souffrant de formes graves du Covid-19, le cumul des décès dans les hôpitaux ou le nombre de sorties d'hospitalisation. Voici les dernières données et statistiques liées à l'épidémie de Coronavirus dans le Doubs, le Jura, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

Transports

Travaux à partir du 20 juillet entre la rue de Vesoul et Ecole Valentin

La nature des travaux et le trafic élevé imposent la mise en place d’un mode d’exploitation particulier sur la RN57, indique la Dir Est. La réalisation des travaux nécessitera plusieurs basculements de la circulation sur la chaussée Sud - Nord (Pontarlier -Vesoul) ainsi que des fermetures temporaires de bretelles d’échangeurs au cours des différentes phases du chantier qui débutera ce 20 juillet 2020.

110 km/h sur l’autoroute : « 40 millions d’automobilistes » se réjouit du rejet de cette proposition

Lundi 29 juin 2020, le président de la République Emmanuel Macron recevait au Palais de l'Élysée les 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat, qu'il avait chargée de proposer des solutions "radicales" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de -40 % d'ici 2040. Un rapport contenant 149 propositions lui a donc été remis le 19 juin dernier ; Emmanuel Macron s'était engagé à y "apporter une première réponse" aujourd’hui. Ainsi, toutes les propositions émises par la CCC feront l'objet d'un projet de loi d'ici la fin de l'été. Toutes, sauf trois, parmi lesquelles l'abaissement de 130 à 110 km/h de la vitesse maximale sur les autoroutes : une victoire pour l'association "40 millions d'automobilistes".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     21.49
    partiellement nuageux
    le 08/07 à 9h00
    Vent
    1.48 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    34 %

    Sondage