Conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté de janvier 2018

Publié le 16/02/2018 - 16:51
Mis à jour le 16/02/2018 - 18:29

Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour janvier 2018 viennent de paraître. En janvier, la production industrielle a légèrement ralenti. La demande est en hausse et les perspectives demeurent favorables. Dans les services marchands, la progression de l’activité a été modérée et devrait s’accélérer en février, selon la Banque de France.

 ©
©

Autres produits industriels (56,9%)

Textiles, habillement, cuir et chaussure – Industrie chimique – Produits en caoutchouc, plastique et autres produits non métalliques – Métallurgie et produits métalliques – Bois, papier et imprimerie

Après la période de congés de début janvier, l’activité s’est intensifiée pour atteindre toutefois un volume de production en léger retrait par rapport à décembre. Les stocks de produits finis ont permis d’assurer les livraisons. La demande reste porteuse sur les marchés nationaux, notamment dans le secteur du caoutchouc-plastique, et sur les marchés internationaux, toutes filières confondues. Les prix suivent une courbe ascendante. L’effectif a été revu à la baisse en raison de difficultés de recrutements. Des embauches sont prévues. Les prévisions demeurent favorables.

Services marchands (44,2%)

L’activité a globalement progressé de façon modérée au cours du mois de janvier, avec des tendances contrastées selon les secteurs. La demande a, quant à elle, augmenté plus significativement en ce début d’année. Des hausses tarifaires ont été appliquées. Les trésoreries sont jugées satisfaisantes. Les effectifs se sont renforcés et devraient encore croître le mois prochain. Les perspectives sont favorables.

Industrie (26,2%)

La production industrielle a marqué un fléchissement en janvier dans la plupart des secteurs, en dépit d’une demande, française ou étrangère dynamique. Les coûts d’achat des matières premières se sont globalement renchéris, avec une répercussion partielle sur les prix des produits finis. Les effectifs sont en léger repli. Les prévisions sont favorables.

Matériels de transport (17,3%)

Un léger ralentissement de la production a été constaté en janvier, notamment en raison de problèmes techniques et d’approvisionnement sur certains sites. Les volumes des commandes ont augmenté grâce au dynamisme de la demande intérieure qui a compensé un tassement de la composante extérieure. Les carnets sont jugés corrects. Les stocks demeurent à l’équilibre. Les prix des matières premières ont poursuivi leur augmentation modérée, répercutée sur ceux des produits finis. Les effectifs intérimaires ont été réduits après le pic observé en fin d’année passée. Un rebond de la production est attendu en février.

Equipement électriques, électroniques, informatiques et autres machines (16 %)

La production est ressortie globalement en léger retrait. Les cadences demeurent toutefois soutenues. Des flux de commandes françaises et étrangères dynamiques sont venus étoffer des carnets jugés bons. Les prix des matières premières ont légèrement progressé, sans répercussion sur ceux des produits finis. Le niveau des stocks a diminué et se situe à l’équilibre. Les effectifs ont été renforcés. La production est attendue en hausse en février.

Fabrication de denrées alimentaires et de boissons (9,9%)

L’activité a légèrement progressé dans les industries agro-alimentaires avec, toutefois, des divergences selon les branches. Une revalorisation des prix des produits finis est en cours de négociation auprès de la grande distribution dans tous les secteurs. Bien que les carnets de commandes soient parfois jugés un peu faibles, l’activité devrait progresser dans les prochaines semaines.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Une trentaine d’entreprises de la filière horlogère réunies à Besançon ce jeudi 30 mai 2024

A l'occasion d'un événement fondateur organisé à Besançon dans les locaux de Francéclat, France Horlogerie a convié, ce jeudi 30 mai 2024, des entreprises de la chaîne de valeur horlogère française (marques de montres, fabricants de composants, sous-traitants, détail...). L'objectif ? Lancer la démarche des grappes d'entreprises.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.86
nuageux
le 12/06 à 21h00
Vent
0.53 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
62 %