Conseil général du Doubs: une hausse fiscale de 6,5%

Publié le 08/12/2008 - 17:58
Mis à jour le 08/12/2008 - 17:58

Le président de Département a présenté lundi son projet de budget pour 2009 en annonçant une augmentation sensible de la fiscalité. Le budget primitif s’élève à 530 millions d’euros.

PUBLICITÉ
« Sauf à nous recroqueviller sur nos seules compétences obligatoires et à supprimer les investissements sur nos routes, sur nos collèges, en faveur des communes et finalement contribuer à la spirale récessionniste, nous n’avions pas d’autre choix que d’augmenter la fiscalité. Cette hausse a été calculée au plus juste et atteint 6,5% », a déclaré le président Claude Jeannerot.
 
Cette hausse va dégager des recettes supplémentaires à hauteur de 8,6 millions d’euros, mais « elle ne permet pas de compenser la totalité des transferts de charge de l’Etat et la réduction du produit des droits de mutation ».
 
Claude Jeannerot a par ailleurs annoncé une rationalisation de la dépense, notamment de gestion. « S’agissant des dépenses d’administration générale, la baisse de gamme des véhicules du parc, la rationalisation des équipements de reprographie conjuguée au développement de la dématérialisation, l’optimisation des marchés de télécommunication ou encore les efforts de maîtrise énergétique permettent de présenter en 2009 un budget en baisse… ».

Autre service qui devra se serrer la ceinture, la communication dont le budget est amputé de 15% et le cabinet lui-même avec une baisse de 11%.

 
En matière d’effectif, le budget est basé sur « un principe de stabilité des effectifs », a-t-il précisé.


 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.37
ciel dégagé
le 19/07 à 9h00
Vent
3 m/s
Pression
1017.26 hPa
Humidité
65 %

Sondage