Coronavirus : la CGT Métallurgie demande l'arrêt immédiat des usines "non vitales"

Publié le 23/03/2020 - 17:00
Mis à jour le 23/03/2020 - 17:00

Dans un communiqué de lundi 23 mars 2020, la CGT Métallurgie appelle le gouvernement à mettre à l’arrêt les usines « non vitales ».

Image d'archives ©Alexane Alfaro ©
Image d'archives ©Alexane Alfaro ©

Communiqué

"(...)

La situation est grave. L’épidémie progresse à travers tout le pays. Notre région est une des plus touchées. Pour casser la propagation du virus le gouvernement a pris la juste décision d’un plan général de confinement. Mais dans le même temps encourage des milliers de salariés qui ne peuvent pas télétravailler à se rendre sur leurs lieux de travail. Pour notre organisation il y a là une nouvelle incohérence et surtout un grave danger !

Dans la métallurgie nous constatons que des milliers de salariés sont obligés de se rendre dans leurs entreprises. Or, d’une part, dans bien des cas la santé de ces salariés n’est pas assurée, notamment par l’absence de moyens de protections, qui font également cruellement défaut à nos soignants. De l’autre nous constatons que ces usines encore ouvertes ne produisent pas, pour la plupart, des biens actuellement vitaux au pays.

Pour la métallurgie CGT c’est une situation intolérable et irresponsable.

Dans les entreprises la seule priorité doit être la santé des salariés !

Nous demandons l’arrêt immédiat de toutes les entreprises dont les productions ne sont pas vitales dans la période à la population.

Quant au gouvernement, plutôt que de préconiser aux entreprises de verser une prime de 1000€ dans la cadre de la prime dite « Macron », aux salariés volontaires pour travailler au péril de leur vie, mais aussi de celle leur famille et de la population, il ferait mieux de donner des masques, du gel et des respirateurs à nos soignants.

Les semaines, les mois qui viennent vont être difficiles… D’ores et déjà les conséquences sanitaires, sociales et économiques seront sans précédents depuis la 2ème guerre mondiale. Dès maintenant notre organisation demande pour les salariés, chômeurs, étudiants et retraités le report des loyers, crédits, factures d’eau, de gaz et d’électricité.

Notre pays entre dans l’inconnu. Quand nous serons au lendemain de cette guerre nous ne pourrons pas nous dispenser d’une réflexion globale sur notre mode de vie et de société économique. Le virus tue ! L’austérité aussi !"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chez Tata Céline, la boutique où le temps semble s’être arrêté…

PUBLI-INFO • La table en formica de Mamie, les verres de la cantine, le mange-disque d’anciennes soirées endiablées… Tata Céline s’emploie à chiner essentiellement en Franche-Comté des objets du quotidien des années 50,60 et 70 à retrouver dans sa boutique, rue de la Madeleine à Besançon.

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.03
ciel dégagé
le 25/06 à 0h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
92 %