Covid-19 en Bourgogne Franche-Comté : l'épidémie continue de reculer, mais ce n'est pas terminé

Publié le 15/05/2022 - 18:15
Mis à jour le 15/05/2022 - 08:49

Selon les chiffres en date du 13 mai 2022, la situation sanitaire suit une évolution favorable en Bourgogne-Franche-Comté, où contaminations et hospitalisations diminuent ces 7 derniers jours, tout en restant à un niveau élevé.

A partir de ce lundi 16 mai, le masque ne sera plus obligatoire dans les transports collectifs. « Il fait cependant partie des bons réflexes à conserver pour protéger les plus fragiles », précise l’ARS BFC.

La diminution de la circulation du virus se poursuit en Bourgogne-Franche-Comté, avec un taux d’incidence désormais inférieur à 400 cas pour 100 000 habitants et un taux de positivité des tests un peu au-dessus de 20%. En dépit de leur net repli, ces indicateurs se situent encore bien au-dessus des seuils d’alerte (50 cas pour 100 000 habitants ; 10% concernant le taux de positivité).

Si la région est passée par ailleurs en phase post-épidémique concernant la grippe, l’impact des prises en charge des formes graves de ces affections continue de se mesurer à l’hôpital.

© ARS BFC

Dans la continuité des allègements progressifs des mesures de gestion de l’épidémie, le port du masque ne sera plus obligatoire dans les transports collectifs à compter de ce lundi 16 mai. Le masque reste obligatoire dans les établissements de santé et les établissements médico-sociaux et recommandé dans plusieurs cas de figure :

  • les situations de grande promiscuité,
  • les lieux clos et mal ventilés, en particulier en présence des personnes fragiles,
  • pour les personnes symptomatiques et les cas positifs, jusqu’à 7 jours après leur sortie d’isolement.

"Le port du masque reste un outil efficace pour prévenir la transmission du COVID-19 au même titre que les gestes barrière comme l’aération régulière des lieux clos ou le lavage fréquent des mains", souligne l'ARS BFC, et d'ajouter que "L’autre moyen de lutte contre l’épidémie, la vaccination, garde son actualité". L’ARS Bourgogne-Franche-Comté encourage les plus de 60 ans à faire leur deuxième rappel chez leur professionnel de santé de proximité.

Le bilan de l’épidémie dans la région s’établit ce 13 mai 2022 à 6.396 décès en établissements de santé ; 2 487 en établissements médico-sociaux.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Températures en hausse : le risque d’allergie " moyen " en Bourgogne Franche-Comté

Le temps anticyclonique, calme et les températures plus clémentes favorisent la floraison des arbres, selon le bulletin allergo-pollinique de Atmo BFC de ce vendredi 3 février. Les concentrations de pollens de noisetier sont en augmentation, le risque d'allergie sera de niveau moyen ces prochains jours dans la région.

L’Assemblée vote l' "accès direct " des patients à des infirmiers : " un retour au XIXe siècle " selon des médecins à Besançon

L'Assemblée nationale a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi l'ouverture d'un "accès direct" des patients aux infirmiers en pratique avancée (IPA), l'une des mesures d'une proposition de loi sur l'accès aux soins vivement critiquée notamment par le collectif Médecin pour demain à Besançon.

L’œil de la Diet : la galette de riz, est-elle si bonne pour la santé ?

CONTRIBUTION • On la croyait bonne, quoiqu'un peu "polystyrèné", on la croyait top pour la santé et la perte de poids, on la croyait efficace... Ce mois de janvier 2023, Valentine Caput, diététicienne à Besançon, nous parle de la galette de riz, ce trophée de l’innovation à la sauce… supercherie.

Hiver très doux : Atmo Bourgogne Franche-Comté commence déjà ses prélèvements polliniques dans l’air !

En raison d’un hiver particulièrement doux, certains arbres ont déjà démarré leur période de pollinisation en Bourgogne-Franche-Comté. Les premiers prélèvements pollinique ont donc démarré plus tôt que d’habitude pour Atmo BFC, avec la remise en service des capteurs le lundi 9 janvier dernier. Les premiers résultats sont attendus pour ce vendredi 20 janvier.

En BFC, les chutes des personnes âgées représentent près de 8.000 hospitalisations et 600 décès par an

L’Agence Régionale de Santé, le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) Bourgogne-Franche-Comté et la Carsat sont mobilisés dans le plan antichute des personnes âgées, lancé officiellement à l’échelle régionale, ce jeudi 12 janvier 2023 à Dijon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.86
couvert
le 04/02 à 0h00
Vent
0.5 m/s
Pression
1036 hPa
Humidité
87 %