Covid-19 : le porte-parole du gouvernement annonce "un plan de renforcement" des capacités de tests

Publié le 10/01/2022 - 08:19
Mis à jour le 10/01/2022 - 08:19

 © D Poirier
© D Poirier

"Quasiment 10 millions de personnes" sont testées par semaine mais les queues s'allongent, a reconnu M. Attal, indiquant qu'"on (allait) multiplier encore les centres de tests".

"On va demander l'ouverture de centres de dépistage près des centres de vaccination", afin qu'à des moments creux de vaccination, les professionnels sur place puissent réaliser des tests, a précisé le porte-parole du gouvernement.

Des centres de dépistages créés par les pharmaciens

"La deuxième mesure est de permettre aux pharmaciens de créer leurs centres de dépistage. On va leur donner la possibilité de recruter eux-mêmes temporairement des professionnels de santé qui viendront travailler dans leur propre petit centre de dépistage pour qu'il y ait plus de dépistages faits dans les pharmacies", a-t-il ajouté.

En outre, il s'agit selon lui "d'élargir encore les personnes habilitées à faire des tests", avec dimanche matin un nouvel arrêté publié sur la question.

  • Enfin, concernant les auto-tests, ils sont au nombre de 6 millions en stock dans les pharmacies, qui "en recevront 10 millions supplémentaires" la semaine prochaine, a souligné M. Attal.

"On va garantir aux 6.000 pharmacies qui ne font pas de tests antigéniques et d'autotests qu'on indemnisera les stocks qu'elles auraient commandés et qu'elles ne vendraient pas", a assuré M. Attal.

La politique de dépistage massive est actuellement très coûteuse et compliquée à organiser. "On l'assume", a fait valoir le porte-parole du gouvernement. "Bien sûr que ça a du sens de tester" et "on poussera au maximum toujours nos capacités de tests", a-t-il affirmé, insistant sur l'idée que "le test est un outil essentiel de maîtrise de l'épidémie".

Concernant le pass vaccinal, qui devait entrer en vigueur le 15 janvier, le secrétaire d'Etat a indiqué qu'en raison du retard pris dans l'examen du projet de loi dédié, cet outil sera mis en oeuvre "au plus tard dans les premiers jours de la semaine du 17 janvier".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.81
nuageux
le 28/06 à 21h00
Vent
1.06 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
42 %

Sondage