Covid-19 : le variant britannique gagne du terrain dans le Doubs avec 43% des tests positifs

Publié le 24/02/2021 - 18:19
Mis à jour le 24/02/2021 - 18:21

Face à la progression de la diffusion du variant dit « britannique » de la Covid-19 dans le Doubs, l’Agence régionale de santé et la préfecture du département appellent la population à redoubler de vigilance et mettent en œuvre des mesures complémentaires, dans un communiqué commun du 24 février 2021.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Le variant dit « britannique » progresse très rapidement dans le Doubs où il représente à ce jour 43% des tests positifs. Le département se rapproche rapidement de la moyenne nationale, proche de 49% (données Santé publique France du 14 au 20 février) et se classe plus de dix points au-dessus de la moyenne de Bourgogne-Franche-Comté (un peu moins de 32%).

Dans ce contexte, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et la préfecture du département lancent un plan d’action qui repose sur la vigilance active de tous et le renforcement du dépistage.

  • Garder ses distances, télétravailler, aérer les espaces clos...
  • Empêcher la progression du virus passe avant tout par un renforcement des mesures barrières que chacun connaît et en particulier :
  • Garder une distance de sécurité d’au moins 2 mètres
    porter un masque de protection de catégorie 1 quand cette distance ne peut être respectée
  • Aérer et ventiler au maximum les espaces clos (logement individuel y compris), d’autant plus si des personnes vulnérables vivent dans le même logement
  • Réduire ses contacts sociaux.

L’Agence régionale de Santé et la préfecture rappellent que la pratique du télétravail doit être privilégiée dans chaque situation où elle est possible.

Elles en appellent au civisme de tous pour :

  • se faire dépister au moindre signe évocateur ou en cas de contact à risque
  • respecter scrupuleusement les consignes d’isolement désormais de 10 jours en cas de test positif.

Le dépistage sera notamment encouragé en milieu professionnel et scolaire. Dans l’académie de Besançon, des tests salivaires à l’attention des élèves se déploieront progressivement à partir de lundi.

Campagne de vaccination

"La dynamique vaccinale concourt par ailleurs à gagner du terrain contre le virus en protégeant les plus fragiles et les plus exposés", souligne l'ARS.

Dans le Doubs, au 22 février, 25 678 personnes ont reçu une première injection dont plus de 13 600 ont bénéficié d’une deuxième injection.

La couverture vaccinale du département rapportée à la population générale est proche de la moyenne régionale et significativement plus élevée que la moyenne nationale.

A partir de ce jeudi 25 février, 245 médecins, qui ont opéré des commandes auprès des officines, peuvent administrer le vaccin AstraZeneca à leurs patients de 50 à 64 ans présentant des comorbidités.

Sur le mois de mars, outre les rappels de vaccination des personnes vaccinées en février, 7 682 primo-vaccinations de vaccin Pfizer sont d’ores et déjà programmées pour poursuivre la couverture vaccinale de la population du département.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.64
légère pluie
le 23/06 à 9h00
Vent
2.35 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
81 %