Covid-19 : protocole sanitaire renforcé au lycée, le nouveau bac "adapté" (Blanquer)

Publié le 06/11/2020 - 08:39
Mis à jour le 06/11/2020 - 08:39

Pour répondre à l'aggravation de l'épidémie de Covid-19, le protocole sanitaire va être renforcé dans les lycées, qui pourront basculer vers davantage de cours à distance à condition de conserver au moins 50% de cours en présentiel, a annoncé jeudi soir le ministre de l'Education.

Dans un lycée de Besançon  © DR
Dans un lycée de Besançon © DR

Et pour tenir compte des conséquences de la crise sur la préparation du baccalauréat, Jean-Michel Blanquer a aussi annoncé des adaptations, notamment l'annulation des épreuves d'évaluation communes de Première et Terminale au profit du contrôle continu.

Depuis le retour des vacances de la Toussaint, la grogne montait pour dénoncer un protocole sanitaire jugé, par beaucoup, insuffisant dans des lycées aux classes souvent bondées.

Les mesures en place depuis la rentrée "sont à l'évidence plus difficiles à appliquer au lycée, où les déplacements des élèves sont plus nombreux et plus fréquents, et l'organisation de la restauration scolaire plus complexe", reconnaît le ministre dans un courrier transmis aux chefs d'établissement, après avoir consulté les organisations syndicales.

Afin de limiter les risques de contagion du virus, "il convient désormais que chaque lycée établisse un plan de continuité pédagogique, mis en oeuvre jusqu'aux prochains congés scolaires, qui garantisse au moins 50% d'enseignement en présentiel pour chaque élève", demande-t-il.

"Tous les élèves doivent travailler pendant la totalité du temps scolaire ordinaire, que ce soit en cours, en classes virtuelles ou en autonomie", précise-t-il.

Mais chaque établissement peut s'organiser comme il le souhaite en privilégiant "l'accueil en demi-groupes", "l'accueil par niveau" ou "le travail à distance un ou deux jours par semaine".

M. Blanquer demande qu'une "attention particulière soit apportée aux lycées professionnels pour lesquels la mise en oeuvre de l'enseignement à distance est rendue plus complexe".

Parallèlement, "pour tenir compte des conséquences de la crise sanitaire sur les conditions de préparation du baccalauréat général et technologique", le ministre a aussi décidé des mesures, "à titre exceptionnel", pour cette année 2020-2021, où devait pleinement entrer en vigueur le nouveau bac.

Les évaluations communes (anciennement appelées E3C) prévues en Première et Terminale seront annulées et remplacées par le contrôle continu grâce à la prise en compte des notes du bulletin scolaire.

Cette mesure concerne l'histoire-géographie, les langues vivantes, et la spécialité qui n'est pas poursuivie en Terminale, ainsi que les mathématiques pour la voie technologique et l'enseignement scientifique pour la voie générale.

Les épreuves terminales sur les enseignements de spécialité prévues en mars prochain seront, elles, maintenues mais leurs modalités adaptées.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Incidence de l’épidémie sur l’éducation et la formation : le Ceser Bourgogne Franche-Comté fait un état des lieux

Le Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) Bourgogne Franche-Comté a recueilli et croisé les témoignages de divers professionnels et apprenants d'établissements d'éducation, d'enseignements et de formation et fait état des ressentis et constats partagés. Il formule des pistes de réflexion et d'action prenant en compte la situation de crise, selon un communiqué du 5 janvier 2021.

Fracture numérique : plus de 200 écoles de la région retenues pour l’appel à projets ENIR

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et le Secrétariat général pour l’investissement ont publié en 2020 un appel à projets dont l’objectif était de poursuivre les actions engagées depuis 2017 à travers les appels à projets ENIR « Écoles Numériques innovantes et ruralité » visant à réduire la fracture numérique, particulièrement observée dans les écoles rurales. 

Covid: les enfants iront à l’école lundi « comme prévu » selon Blanquer

Les enfants et adolescents français iront à l'école lundi "comme prévu", a indiqué dimanche le ministre de l'Education nationale  ajoutant que les tests de dépistage du Covid-19 seront "déployés encore plus fortement" dans les lycées. Jean-Michel Blanquer a aussi souhaité que les professeurs puissent être vaccinés le plus rapidement possible "au mois de mars au plus tard."

Assistance et accompagnement renforcé pour les étudiants de Bourgogne Franche-Comté durant les congés de fin d’année

Durant les congés universitaires de cette fin d’année, les équipes du Crous et des établissements d’enseignement supérieur restent mobilisées pour accompagner les étudiants de Bourgogne-Franche-Comté. Une aide financière d’urgence de la Région vient renforcer ces dispositifs de soutien à hauteur de 135 000 euros.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -2.81
partiellement nuageux
le 16/01 à 0h00
Vent
2.55 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
99 %

Sondage