Création de "L'équipe" pour unir la gauche bisontine : "A quel jeu joue L'équipe ?" se demande France Insoumise

Publié le 11/03/2019 - 10:02
Mis à jour le 17/04/2019 - 12:07

Municipale 2020 • Alors que France Insoumise a rendez-vous avec les fondateurs de « L’équipe » – Anne Vignot (EELV), Christophe Lime (PCF) et Joseph Gosset (A gauche citoyens !) – prochainement, elle indique dans un communiqué du 8 mars 2019 ne pas comprendre pourquoi dévoiler autant d’éléments (thèmes du programme, calendrier, méthode…) lors d’une conférence de presse aussi tôt.

 ©
©

Communiqué de France insoumise

"Hier, nous apprenions par voie de presse que PCF et EELV lanc?aient leur campagne pour les municipales 2020 sous le nom de "l'E?quipe". Comme lorsque Anne Vignot s'e?tait de?clare?e candidate en septembre 2018, en annonc?ant vouloir travailler avec nous sans avoir pris la peine de nous en informer en amont, nous apprenons donc de nouveau par voie de presse que nous, la France insoumise, faisons partie de leur re?ve de grande union de la gauche du NPA au PS.

Nous sommes d'autant plus interloque?.es par cette de?marche en duo (EELV et PCF), qu'une rencontre est pre?vue la semaine prochaine avec EELV, le PCF, Ge?ne?ration.s et nous-me?me, a? l'invitation de ces trois partis. Nous avons re?pondu favorablement a? cette demande de rencontre et avons sollicite?, entre autres, la pre?sence de Anne Vignot et Christophe Lime, en tant que candidate de?clare?e et adjoint au maire.

Nous sommes donc tre?s surpris.es de constater que ces deux e?lu.es qui n'ont apparemment pas trouve? le temps de nous re?pondre sur leur pre?sence ou non a? cette rencontre, ont par contre trouve? suffisamment de temps pour tenir une confe?rence de presse ce mardi 5 mars.

Nous sommes e?galement tre?s surpris.es par le contenu de cette confe?rence de presse. S'ils souhaitent re?ellement travailler avec la France insoumise, pourquoi annoncer de?s a? pre?sent un nom, des axes programmatiques, une me?thode d'action et un calendrier, alors qu'une rencontre avec nous est pre?vue la semaine suivante ?

A quoi rime tout cela ? A quel jeu jouent ces e?lu.es ? Les citoyens et citoyennes de Besanc?on, re?ellement pre?occupe?.es par l'avenir de leur ville, me?ritent mieux que ces magouilles politiciennes a? l'ancienne. Il n'est plus possible de dire une chose devant les micros et d'agir a? l'inverse de?s que ceux-ci sont coupe?s.

A l'heure ou? notre pays connai?t un mouvement social et populaire historique, il n'est plus possible de continuer a? agir avec les me?thodes de l'ancien monde.

La France insoumise de Besanc?on, quant a? elle, continue sa de?marche de rassemblement tourne?e, avant tout, vers les citoyennes et citoyens, et la construction d'un programme par des me?thodes d'implication citoyenne et d'e?ducation populaire, lors d'ateliers programmatiques ouverts a? toutes et tous. Nous avons des responsabilite?s envers les Bisontins et Bisontines, et nous leur devons se?rieux et honne?tete? dans notre de?marche politique."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.29
couvert
le 31/01 à 0h00
Vent
0.32 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
95 %