Création de "L'équipe" pour unir la gauche bisontine : "A quel jeu joue L'équipe ?" se demande France Insoumise

Publié le 11/03/2019 - 10:02
Mis à jour le 17/04/2019 - 12:07

Municipale 2020 • Alors que France Insoumise a rendez-vous avec les fondateurs de « L’équipe » – Anne Vignot (EELV), Christophe Lime (PCF) et Joseph Gosset (A gauche citoyens !) – prochainement, elle indique dans un communiqué du 8 mars 2019 ne pas comprendre pourquoi dévoiler autant d’éléments (thèmes du programme, calendrier, méthode…) lors d’une conférence de presse aussi tôt.

 ©
©

Communiqué de France insoumise

"Hier, nous apprenions par voie de presse que PCF et EELV lanc?aient leur campagne pour les municipales 2020 sous le nom de "l'E?quipe". Comme lorsque Anne Vignot s'e?tait de?clare?e candidate en septembre 2018, en annonc?ant vouloir travailler avec nous sans avoir pris la peine de nous en informer en amont, nous apprenons donc de nouveau par voie de presse que nous, la France insoumise, faisons partie de leur re?ve de grande union de la gauche du NPA au PS.

Nous sommes d'autant plus interloque?.es par cette de?marche en duo (EELV et PCF), qu'une rencontre est pre?vue la semaine prochaine avec EELV, le PCF, Ge?ne?ration.s et nous-me?me, a? l'invitation de ces trois partis. Nous avons re?pondu favorablement a? cette demande de rencontre et avons sollicite?, entre autres, la pre?sence de Anne Vignot et Christophe Lime, en tant que candidate de?clare?e et adjoint au maire.

Nous sommes donc tre?s surpris.es de constater que ces deux e?lu.es qui n'ont apparemment pas trouve? le temps de nous re?pondre sur leur pre?sence ou non a? cette rencontre, ont par contre trouve? suffisamment de temps pour tenir une confe?rence de presse ce mardi 5 mars.

Nous sommes e?galement tre?s surpris.es par le contenu de cette confe?rence de presse. S'ils souhaitent re?ellement travailler avec la France insoumise, pourquoi annoncer de?s a? pre?sent un nom, des axes programmatiques, une me?thode d'action et un calendrier, alors qu'une rencontre avec nous est pre?vue la semaine suivante ?

A quoi rime tout cela ? A quel jeu jouent ces e?lu.es ? Les citoyens et citoyennes de Besanc?on, re?ellement pre?occupe?.es par l'avenir de leur ville, me?ritent mieux que ces magouilles politiciennes a? l'ancienne. Il n'est plus possible de dire une chose devant les micros et d'agir a? l'inverse de?s que ceux-ci sont coupe?s.

A l'heure ou? notre pays connai?t un mouvement social et populaire historique, il n'est plus possible de continuer a? agir avec les me?thodes de l'ancien monde.

La France insoumise de Besanc?on, quant a? elle, continue sa de?marche de rassemblement tourne?e, avant tout, vers les citoyennes et citoyens, et la construction d'un programme par des me?thodes d'implication citoyenne et d'e?ducation populaire, lors d'ateliers programmatiques ouverts a? toutes et tous. Nous avons des responsabilite?s envers les Bisontins et Bisontines, et nous leur devons se?rieux et honne?tete? dans notre de?marche politique."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.88
nuageux
le 27/02 à 0h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
91 %