Crise à l'AIBA : la justice suisse déboute les opposants

Publié le 26/09/2017 - 08:40
Mis à jour le 26/09/2017 - 08:40

La justice suisse a débouté ce lundi25 septembre 2017 les opposants qui entendaient prendre le contrôle de la Fédération internationale de boxe (AIBA), basée à Lausanne, et a ainsi conforté le président taïwanais Ching-Kuo Wu dans ses fonctions, a annoncé l’instance.

Des opposants au président Wu, siégeant au comité exécutif de l'AIBA, avaient tenté en juillet de prendre le contrôle de la fédération. Ils contestaient la gestion de la fédération par M. Wu et estimaient que celle-ci était en danger financièrement. M. Wu avait répondu que la situation financière de l'AIBA était "saine" et qu'elle disposait de 15 millions de francs suisses (un peu plus de 13 M EUR) de réserves.

Dans une décision rendue lundi, le tribunal d'arrondissement de Lausanne a "entièrement rejeté les demandes formulées en juillet (lors du comité exécutif) à Moscou et les a invalidées", indique l'AIBA dans un communiqué. Cette décision "maintient Ching-Kuo Wu dans sa position de président et William Louis-Marie dans celle de directeur exécutif", ajoute l'AIBA.

L'AIBA est restée "unie et confiante dans le fait que la justice suisse reconnaîtrait les valeurs fondamentales d'intégrité et de transparence que promeut notre fédération", a réagi M. Wu. Début août, un tribunal de Lausanne avait décidé de "rejeter les demandes urgentes de mesures provisionnelles", réclamées par les opposants dans l'attente de la décision définitive.

Les opposants emmenées par l'Italien Franco Falcinelli et le Canadien Pat Fiacco réclamaient notamment la tenue d'un congrès extraordinaire et estimaient avoir obtenu un vote de défiance envers M. Wu, par ailleurs membre de la commission exécutive du CIO. Ils avaient tenté en juillet de prendre le contrôle du siège de l'AIBA à Lausanne avant d'être éconduits par la police.

M. Wu avait succédé en 2006 à la tête de l'AIBA au Pakistanais Anwar Chowdry et a depuis lors entamé un travail de nettoyage d'une fédération aux pratiques souvent contestables.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18
partiellement nuageux
le 13/06 à 18h00
Vent
0.39 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
59 %