Cuisine mode d'emploi(s) : "Je suis devenue maître d'hôtel"

Publié le 26/10/2017 - 10:48
Mis à jour le 26/10/2017 - 14:24

Un an après avoir ouvert l'école "Cuisine Mode D'emploi(s)" sur le site de Palente à Besançon, Thierry Marx, chef étoilé et co-créateur de l'école avec la femme politique Frédérique Calandra, ont remis les diplômes à 50 élèves ce mercredi 25 octobre 2017 en présence de Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon et Raphaël Batholt, le préfet du Doubs. Maryann, devenue maître d'hôtel nous raconte son parcours...

C'est avec émotion que Maryann a reçu son diplôme. Sur l'intitulé on peut y lire "certificat de qualification professionnel de l'industrie hôtelière, serveur restauration" : "Je suis tellement contente d'avoir fait cette formation. C'est grâce à Thierry Marx que je suis devenu maître d'hôtel", explique Maryann."J'étais cuisinière avant mais j'ai décidé de changer, de me reconvertir et j'ai trouvé cette formation de serveuse sommelière. Je travaille désormais à Mégève en Haute-Savoie", explique-t-elle en regardant Thierry Marx monter sur l'estrade avant son discours.

Le chef a tenu à féliciter les nouveaux diplômés et a rappelé l'objectif de l'école : "Cuisine Mode d'emploi(s) c'est l'idée de replacer la formation professionnelle dans ce qu'elle a de plus active, c'est une histoire d'hommes et de confiance et d'engagement. On fait pour apprendre. C'est pourquoi nous avons décidé de former les personnes de manière qualitative et au plus vite. Soit 12 semaine pour sortir au statut de commis de cuisine".

Il a tenu a notamment à redéfinir le métier de commis : "c'est 80 gestes de base, 90 recettes du patrimoine culinaire français, quatre grandes cuisson des œufs, des viandes, des poissons, des légumes et cinq desserts" et celui de serveur "c'est une posture, un engagement. Il faut toujours avoir un projet et un engagement et la régularité est la monnaie d'échange", conclut le chef.

Info +

  • Justine Raguenet, une des cuisinières du Musée des Maisons Comtoises de Nancray a été également diplômée.

  • Cuisine mode d'emploi(s) compte huit centre en France et bientôt un à l'international. Deux formations sont proposées : la première en cuisine sur l'apprentissage de 80 gestes de base et la seconde sur les métiers du service en salle. Depuis un an à Besançon, l'école a formé 86 stagiaires avec un taux de retour à l'emploi de 88 %

  • Cinq sessions de formation par an soit une tous les trois mois : Prochaine session du 08/01/2018 au 26/03/2018.  CV et lettre de motivation par mail : cme-besancon@outlook.com

  • Le restaurant d’application est ouvert au public le mardi et le jeudi pour le déjeuner sur réservation : 03 63 01 62 36. Possibilité également de privatiser l’espace pour des séminaires ou dîners d’entreprise.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Cinq lycées de Bourgogne Franche-Comté équipés de stations hydrogène, une première en France

Le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté a annoncé vendredi 15 janvier 2021 avoir équipé cinq lycées de stations de stockage d'hydrogène, un investissement de 1,5 million d'euros à vocation "pédagogique", visant à "permettre aux lycéens de comprendre l'énergie hydrogène".

La situation de l’apprenti du boulanger de Besançon en grève de la faim est régularisée

+ réaction de la maire de Besançon • Stéphane Ravacley, boulanger de la rue Rivotte à Besançon, a gagné son combat. Son apprenti d'origine guinéenne, Laye Traoréiné, a été régularisé, apprend-on ce 14 janvier 2021. Après plus d'une semaine de grève de la faim, le boulanger avait fait un malaise ce mardi vers 8h30. Il avait été conduit aux urgences de Besançon.

Boulanger en grève de la faim à Besançon : le MRAP exige la régularisation de Laye Fodé Traoréiné

Dans un communiqué du 13 janvier, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon déclare son soutien au combat du boulanger Stéphane Ravacley en grève de la faim pour protester contre l'expulsion de son apprenti guinéen Laye Fodé Traoréiné, et demande la régularisation de ce dernier.

Covid-19 : jeunes de Bourgogne Franche-Comté, « ne restez pas seuls ! »

Dans un communiqué du 13 janvier 2021, Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté délégué à la jeunesse et la vie associative et président du CRIJ de Bourgogne Franche-Comté, appelle les jeunes à ne pas rester seuls en cette longue période de crise sanitaire et de travail à distance…

Le boulanger en grève de la faim contre l’expulsion de son apprenti conduit aux urgences

Notre journaliste avait rencontré Stéphane Ravacley, boulanger de Besançon, ce lundi vers 17h00. Ce dernier qui se trouvait en forme hier, a fait un malaise ce mardi 12 janvier 2021 vers 8h30. Il a été conduit aux urgences après plus d'une semaine grève de la faim.

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté, deuxième région la plus touchée par la hausse des décès lors de la 2e vague

Selon une étude de l'Insee publiée le 11 janvier 2021, entre le 1er septembre et le 28 décembre 2020, 11 976 décès, toutes causes confondues, ont été enregistrés en Bourgogne-Franche-Comté, soit 25 % de plus qu’en 2019 et 27 % de plus qu’en 2018. La Bourgogne Franche-Comté est la deuxième région la plus impactée par la hausse des décès lors de la 2e vague. Cette évolution est toutefois encore provisoire et sera révisée à la hausse dans les prochaines semaines.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1
légères chutes de neige
le 18/01 à 3h00
Vent
1.51 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
99 %

Sondage