Débat pour les Européennes : le cabinet de curiosités des douze têtes de liste

Publié le 05/04/2019 - 09:01
Mis à jour le 05/04/2019 - 09:01

Des menottes, du miel ou des fragments du mur de Berlin : les douze têtes de listes pour les Européennes qui participaient ce jeudi 4 avril 2019 sur France 2 à un premier débat télévisé, invitées à venir avec un objet pour symboliser "leur Europe", ont présenté un véritable cabinet de curiosités.

Capture d’e?cran 2019-04-05 a? 08.59.30
© capture d'écran résumé du débat par le monde
PUBLICITÉ

Le souverainiste François Asselineau (UPR) a entamé la séquence avec une paire de menottes aux couleurs de l’Union européenne, munies d’une clé tricolore ; alors que Florian Philippot (Les Patriotes), l’autre partisan de la sortie de la France de l’UE, est venu avec une baguette de pain, selon lui l’incarnation « du pouvoir d’achat », malmené par la monnaie unique.

 

Les autres symboles apportés…

Une maquette d’avion Airbus pour Nicolas Dupont-Aignan (« L’Europe des projets »), une passoire pour la tête de liste du Rassemblement national, Jordan Bardella, (« Une Europe incapable de protéger les peuples ») ou un gilet de sauvetage pour Benoît Hamon (Générations), « que l’Europe a tendu aux banquiers responsables de la crise de 2008 » mais « n’a pas tendu à des milliers d’hommes et de femmes qui sont morts en Méditerranée« , ont encore été exposés.

Parmi les douze, deux candidats ont choisi le même fétiche : des fragments du mur de Berlin, tant pour le fédéraliste Jean-Christophe Lagarde (UDI) que Raphaël Glucksmann (Place publique, soutenu par le PS), chacun voulant mettre en garde contre la tentation de « reconstruire des murs ».

La tête de liste de La République en marche, Nathalie Loiseau, qui fait la course en tête dans les sondages avec le RN, est pour sa part venue avec du piment d’Espelette qui « a failli disparaître il y a 30 ans au profit des contrefaçons » et symbole de l »Europe qui respecte nos identités et défend nos producteurs ».

Yannick Jadot (EELV) est lui aussi venu avec un produit alimentaire, du miel, symbole de la menace que font peser les pesticides sur les abeilles et de la biodiversité, quand François-Xavier Bellamy (LR), a présenté L’Illiade et L’Odyssée d’Homère, en faisant valoir « le risque de fracturation communautariste qui menace notre société ».

A la gauche de la gauche, Manon Aubry (LFI) a brandi un chèque de l »Europe des riches » symbolisant les 5 milliards d’euros « rendus aux riches ». Ian Brossat (PCF) était venu, lui, avec un bracelet de naissance d’une petite Olympe afin de rappeler les maternités et les services publics qui ferment.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Mise à jour à 14h14 • Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, le groupe d'Europe Écologie - Les Verts Bourgogne Franche-Comté mais aussi France Insoumise condamnent la réaction de l'élu du Rassemblement National.

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Le tout fraîchement élu président des Républicains Christian Jacob a réclamé ce lundi 14 octobre 2019 l'interdiction du port du voile lors des sorties scolaires, en réponse au débat relancé par un élu RN qui a pris à partie une mère voilée lors d'une séance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté vendredi.

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie le 11 octobre une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, la présidente de Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay indique dans un communiqué de ce lundi, qu'elle souhaite faire "un signalement au procureur de la République de tous les propos tenus tout au long de la session du conseil régional." Elle souhaite également rencontrer la mère de famille visée par l'élu RN "sans élu et sans presse".

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Christian Jacob a été élu ce dimanche 13 octobre 2019 président des Républicains, devenant à cinq mois des municipales le patron d'un parti en crise profonde après deux années de délitement. A Besançon, "il y avait foule dans nos bureaux de vote et plus spécialement dans le bureau centralisateur à Besançon", précisent les membres LR :  "Dans notre Fédération le taux de 42% de participation était dépassé à 16h", est-il précisé.

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants.

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

La vidéo d'un incident survenu vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, postée par un élu Rassemblement national (RN), où l'on voit ce dernier prendre à partie une femme voilée dans le public, est devenue virale sur Twitter samedi après-midi, où elle a été vue plus de 800.000 fois.

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Sous réserve du vote de ses militants, Nicolas Bodin (PS) a décidé de rejoindre l'Equipe (union de gauche) ce jeudi 10 octobre 2019. Le parti Generation.s (crée par Benoît Hamon) ainsi que Barbara Romagnan ont également rejoint cette alliance hier soir. Qu'adviendra-t-il de la candidature PS de Nicolas Bodin ? Nous lui avons posé la question…

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Après Europe Écologie les Verts, le PCF, ou encore "À Gauche Citoyen", c'est au tour des membres du parti Génération.s (parti créé par Benoit Hamon) dont Barbara Romagnan de rejoindre l'union de gauche aussi appelée l'Equipe depuis le 3 juillet dernier. Marcel Ferreol, référent Géneration.s nous explique ce choix politique à cinq mois des élections municipales de Besançon.

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

La Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles du Doubs (FDSEA 25) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs (JA 25) ont décidé de se mobiliser lundi 7 octobre 2019 pour manifester leur "ras-le-bol" des politiques menées pour le secteur agricole en France. Ce mardi, des ralentissements ont été constatés en périphérie de Vesoul ainsi que sur les axes routiers N19 et N57. En Saône-et-Loire, plusieurs ralentissements ont été également été notés.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.69
ciel dégagé
le 14/10 à 15h00
Vent
2.67 m/s
Pression
1009.18 hPa
Humidité
58 %

Sondage