Décentralisation : les régions interpellent les candidats à l'Élysée avec un "livre blanc"

Publié le 08/03/2022 - 17:01
Mis à jour le 07/04/2022 - 17:30

Corse, langues régionales, élections européennes ou encore fiscalité: les régions présentent mardi leur « livre blanc » sur la décentralisation riche de 64 propositions afin d’interpeller les candidats à l’Élysée et organiser des « États généraux » dès l’été qui déboucheraient sur une réforme constitutionnelle.

 © @RegionsdeFrance Twitter
© @RegionsdeFrance Twitter

"Notre première volonté est de faire en sorte que nos concitoyens retrouvent le chemin des bureaux de vote et ne soient plus tentés d'y substituer d'autres formes de manifestation de leur volonté, dangereuses pour la cohésion de notre Nation", écrivent en préambule la présidente PS de Régions de France Carole Delga et son vice-président (ex-LR) Renaud Muselier, qui soutient Emmanuel Macron à la présidentielle d'avril.

"Au travers de ce livre blanc, nous voulons affirmer que l'efficacité du pouvoir de l'Etat est affaiblie par la centralisation excessive des institutions", ajoutent-ils, estimant que la "décentralisation permet de redonner à nos concitoyens foi en l'action publique".

Dans ce document, dont Mme Delga avait annoncé la réalisation en juillet après sa désignation comme présidente des régions, les collectivités demandent "des responsabilités pleines et entières dans leurs domaines de compétences, que l'Etat y cesse toute intervention, pour simplifier le système et le rendre moins vertical".

Sur le plan constitutionnel, les régions demandent pour la Corse "un statut d'autonomie renforcée dans la République" qui prévoie "le transfert de compétences dans certaines matières" mais qui exclurait les compétences régaliennes qui "demeurent du ressort de l’État". A noter que la région Ile-de-France, présidée par Valérie Pécresse, candidate LR à l'Elysée, a émis "une réserve de formulation" sur cette proposition.

Sur la question des langues régionales, les régions souhaitent les "sécuriser" et intégrer leur "enseignement immersif" dans la Constitution, afin qu'elles soient "pleinement compatibles avec l’affirmation du français comme langue de la République".

Parmi les autres mesures, les régions demandent notamment des compétences dans les transports et de la gestion des forêts, plaident pour retrouver "un pouvoir fiscal" et revendiquent de "nouvelles circonscriptions électorales pour le Parlement européen" afin d'y garantir "une plus juste représentation de l'ensemble des territoires nationaux".

Après ce livre blanc, les régions proposent "d'engager dès le début du quinquennat, des États généraux des libertés locales et de la confiance dans l'action publique dans chaque région".

L'objectif est de "traduire les orientations de ces États généraux dans une réforme constitutionnelle et une loi d'orientation sur la durée du quinquennat", comme la loi Gaston Defferre de 1982.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : les chiffres de la participation à 17h en Bourgogne Franche-Comté

A 17h00, la participation est de 63,52 % en Bourgogne Franche-Comté et de 63,23 % au niveau national. Dans la région la participation en fin de journée est en recul de plus de trois points points par rapport au 2e tour du 7 mai 2017. Le détail des chiffres par département. Les bureaux de vote sont ouverts jusqu’à 19h00.

Politique

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.9
couvert
le 04/07 à 12h00
Vent
2.69 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
25 %

Sondage