Derniers jours pour valider sa déclaration d'impôt sur les revenus 2020...

Publié le 20/05/2021 - 09:40
Mis à jour le 31/05/2021 - 17:09

Rappel • Il vous reste  très peu de temps pour télédéclarer :  jusqu’au 1er juin pour les départements  de la Côte d’Or, du Doubs et du Jura (départements 20 à 54).  Ce sera jusqu’au 8 juin pour la Niève, la Haute-Saône, la Saône-et-Loire, l’Yonne et le Territoire de Belfort. (départements 55 à 976)

38,5 millions de contribuables vont retrouver cette année plusieurs nouveautés sur cette déclaration des revenus 2020

La date limite pour les déclarations "papier" était fixée au 20 mai 2021 pour quelques contribuables seulement (foyers sans Internet, personnes âgées et handicapées...)

Pour tous les autres, la règle est donc la procédure en ligne sur le site impots.gouv.fr.

Date butoir selon les départements

  • 26 mai 2021 pour les départements 01 à 19 et les non-résidents
  • 1er juin 2021 pour les départements 20 à 54
  • 8 juin 2021 pour les départements 55 à 976

Déclaration automatique

Les contribuables éligibles à la déclaration automatique sont informés par mail ou par courrier.

10,7 millions de foyers fiscaux ont bénéficié de cette nouveauté en 2020 : elle permet de déclarer ses revenus très rapidement et dispense ses bénéficiaires du dépôt de leur déclaration. Seule condition : que l’administration fiscale dispose de toutes les informations nécessaires.

Il suffit juste de vérifier que la déclaration préremplie automatiquement par le fisc comporte les bonnes informations adéquates. Si tel est le cas, il n'est pas besoin de valider votre déclaration en ligne ou de la renvoyer par courrier.

Ce dispositif est étendu en 2021 aux foyers qui ont déjà signalé en 2020 une naissance, une adoption, le recueil d’un enfant majeur ou la perception de pensions alimentaires.

Pas d’impôt pour les bénéficiaires des primes "Covid" et "Macron"

Versée en 2020 aux salariés du secteur de la santé et du médico-social, ainsi qu’à certains agents publics "mobilisés pendant l’état d’urgence sanitaire " la prime exceptionnelle est exonérée d’impôt sur le revenu dans la limite de 1.500 €.

La prime "Macron" de pouvoir d’achat versée au plus tard le 31 décembre 2020 aux salariés ayant perçu une rémunération inférieure à trois fois le SMIC au cours des douze mois précédents est exonérée d’impôt sur le revenu dans la limite de 1 000 €. Plafond porté à 2.000 € en cas d’accord d’intéressement au sein de l’entreprise.

Exonération des frais liés au télétravail

Ces frais ne sont pas imposables, ont indiqué le 2 mars 2021 les ministres de l’Économie Bruno Le Maire et des Comptes publics Olivier Dussopt.

Les allocations forfaitaires versées par les employeurs au titre du télétravail à domicile en 2020 sont exonérées d’impôt sur le revenu dans la limite de 550 € pour l’année à raison de 2,5 euros par jour de télétravail à domicile : exonération de 50 euros pour un mois comprenant 20 jours de télétravail.

Les employés optant pour la déduction de leurs frais professionnels réels au lieu de l’abattement automatique de 10 % peuvent retirer le montant exact de leurs dépenses (bien conserver les justificatifs)

Bercy indique que les "frais courants généralement nécessités par l’exercice de la profession" (frais de déplacement domicile-travail ou de restauration) ne sont pas concernés par cette exonération d’impôts.

Défiscalisation des heures supplémentaires jusqu’à 7.500 €

Les heures supplémentaires seront aussi défiscalisées dans une limite annuelle de 5000 euros. Cette limite monte à 7500 euros si ces heures supplémentaires ont été effectuées entre le 16 mars et le 10 juillet 2020 pendant l'état d'urgence sanitaire.

Les heures supplémentaires ou complémentaires (temps partiel) sont exonérées d’impôt sur le revenu dans une limite annuelle de 5000 euros et jusqu’à 7.500 €, si ces heures ont été réalisées entre le 16 mars 2020 et le 10 juillet 2020 durant la période de l’état d’urgence sanitaire.

Étudiants et apprentis doivent désormais tout déclarer

Apprentis et étudiants doivent déclarer dans leurs revenus dans leur totalité. Seuls les montants dépassant les seuils d’exonération devaient l’être auparavant.

Les barèmes restent en revanche inchangés : les étudiants de moins de 26 ans sont exonérés d’impôt sur le revenu jusqu’à trois SMIC mensuels, soit 4.664 €, les apprentis jusqu’à un SMIC annuel, soit 18.655 €.

Airbnb et revenus préremplis

Les revenus de type Airbnb seront préremplis. Les plateformes ont désormais l’obligation de communiquer à l’administration fiscale les revenus de leurs utilisateurs.

Dons aux associations

Le plafond de réduction d’impôt de 75 % pour les dons aux associations venant en aide aux personnes en difficulté est porté à 1.000 € , contre 552 € auparavant.

Au-delà, la réduction "retombe" à 66 %. Une mesure prolongée jusqu’au 31 décembre 2021.

Vélo et co-voiturage

Les salariés se rendant au travail à vélo, en covoiturage ou avec un véhicule partagé peuvent percevoir un forfait mobilité durable, exonéré d’impôts jusqu’à 500 €, au lieu de 400 €.

Autre nouveauté concernant les indemnités kilométriques : les frais de déplacements professionnels en voiture électrique sont majorés de 20 % par rapport aux véhicules thermiques.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Une trentaine d’entreprises de la filière horlogère réunies à Besançon ce jeudi 30 mai 2024

A l'occasion d'un événement fondateur organisé à Besançon dans les locaux de Francéclat, France Horlogerie a convié, ce jeudi 30 mai 2024, des entreprises de la chaîne de valeur horlogère française (marques de montres, fabricants de composants, sous-traitants, détail...). L'objectif ? Lancer la démarche des grappes d'entreprises.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.91
ciel dégagé
le 13/06 à 12h00
Vent
3.16 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
48 %