Cédric Fèvre, champion paralympique de tir 2012, remet son titre en jeu à Rio

Publié le 10/09/2016 - 09:31
Mis à jour le 10/09/2016 - 09:42

Cédric Fèvre, tireur bourguignon, remet son titre de champion paralympique en jeu lors de ces Jeux de Rio 2016. Vous pourrez le retrouver lors de ses épreuves ce samedi 10 septembre 2016 à 14h30 pour les qualificationsdu tir à 10m. Il sera également en lice sur le tir 50m ce mercredi 14 septembre à 14h30.

PORTRAIT

PUBLICITÉ

Fiche d’identité

Cedric Fèvre

Née le 1er novembre 1983 (32 ans)

Sport pratiqué et discipline favorite : Tir sportif handisport Carabine couché 10 mètres et couché 50 mètres

Formation / Métier : BTS Comptabilité, Agent Sous Contrat au Centre National des Sports de la Défense

Lieu de vie : Nolay

Lieu et club d’entraînement : STEP et CREPS de Dijon pour la préparation physique et mentale

Palmarès

Principaux titres gagnés : Champion paralympique et recordman du Monde à Londres en 2012 en carabine 10 mètres couché.

Titre le plus important à ses yeux et raisons à cela : » Le titre obtenu à Londres est sans conteste le plus prestigieux et le plus important à mes yeux pour ma première participation aux Jeux Paralympiques. J’avais échoué aux sélections pour les Jeux d’Athènes 2004 et Pékin 2008. Ce titre inattendu est comme une revanche sur les échecs successifs et est peut-être le symbole de ma persévérance à vouloir réaliser ce rêve. »

Questions-réponses

A quel âge avez-vous débuté ce sport ? Pour quelles raisons ?

Cédric Fèvre : « J’ai d’abord pratiqué la natation en loisir au sein du Handphyclub Dijon. Ce club proposait également comme activité le tir sportif. N’étant pas particulièrement attiré par l’univers des armes, j’ai longtemps hésité avant de faire mes premiers essais à l’âge de 11 ans. »

Aujourd’hui, qu’est-ce qui vous plaît dans ce sport ?

Cédric Fèvre : « Je pense que c’est une discipline qui colle parfaitement à mon caractère calme et introverti. La concentration, la maîtrise de soi sont des qualités essentielles. Ensuite il y a l’aspect technique, il faut être précis dans ses gestes qui sont très répétitifs. Et puis le niveau international augmente sans cesse, il faut constamment rechercher des solutions et se remettre en question pour pouvoir progresser. »

Selon vous, quelles sont vos forces et faiblesses dans la discipline ?

Cédric Fèvre : « Mes forces, ce sont la concentration et la rigueur et la maîtrise de mes émotions. Ma faiblesse, c’est que je manque de confiance en moi. »

La préparation aux J.O entraîne-t-elle des difficultés, tant matérielles (préparation aux voyages, équipement à acheter, problèmes financiers ou toute autre raison) que physiques (stress, surentraînement, fatigue …) ?

Cédric Fèvre : « La préparation aux JO a été compliquée, j’ai fait beaucoup de changements en peu de temps en terme de matériel et de préparation et je me suis un peu perdu. Les résultats après Londres n’ont pas été à la hauteur de ce que je suis capable de réaliser. J’ai beaucoup douté et j’ai dû repousser mes limites pour décrocher mon quota sur la dernière épreuve sélective aux Etats-Unis à Fort Benning. Mais l’obtention du quota m’a je pense libéré et je me sens mieux depuis quelques mois. »

« De manière générale, c’est une année très éprouvante nerveusement d’autant plus que maintenant j’ai un titre à défendre. Même si on ne m’enlèvera jamais la médaille d’Or acquise en 2012, j’ai à cœur de me montrer à la hauteur à Rio. »

« Financièrement, j’ai la chance de faire partie des Sportifs de Haut-niveau de la Défense depuis 2012 qui me permet de me consacrer à 100% à ma passion. Je bénéficie aussi comme en 2012 du soutien de l’Association Objectifs Médailles qui aide les sportifs de la région présélectionnés aux JO et aux Jeux Paralympiques. »

Comment conciliez-vous cette préparation avec votre vie de famille ? Cela pose-t-il un quelconque problème à votre entourage, ou au contraire vit-il ça avec fierté et vous encourage-t-il à 100% ?

Cédric Fèvre : « J’ai un entourage fabuleux qui fait le maximum pour m’aider et m’encourager, j’ai mon comité de soutien à Nolay et je sais que quel que soit le résultat ils seront derrière moi. »

 Quels sont vos objectifs à ces J.O de Rio ? Qu’est-ce qui vous motive à aller vous battre sous les couleurs françaises ?

Cédric Fèvre : « J’ai mon titre à défendre à Rio même si je suis tout à fait conscient de la difficulté du challenge, mais je suis avant tout passionné et heureux d’aller défendre les couleurs françaises. J’ai toujours vibré derrière le petit écran pour les sportifs français quelle que soit la discipline. Je n’aurais jamais imaginé gamin, pouvoir à mon tour faire cela. »

Suivre Cédric sur Internet :


Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

portraits jeux olympiques 2016

JO de Rio : découvrez Margaux Nicollin, lanceuse de javelot

JO de Rio : découvrez Margaux Nicollin, lanceuse de javelot

Durant cet été 2016, maCommune.info vous fait découvrir les sportifs de Bourgogne Franche-Comté en lice pour les prochains JO de Rio. Aujourd'hui : Margaux Nicollin, licenciée à Dijon. C'est la première participation à des Jeux Olympique pour la Jurassienne originaire de Saint-Claude. Vous pourrez la retrouver lors de ses épreuves d'athlétisme au lancer de javelot, du vendredi 12 au samedi 20 août 2016. 

Dans la catégorie

Après l’automne, l’hiver et la neige, avec décathlon

Après l’automne, l’hiver et la neige, avec décathlon

Publi-infos • Rien de plus féérique que parcourir des sentiers recouverts de neige?! La randonnée sur neige est le meilleur moyen de profiter d’une nature belle et parfois spectaculaire. Pour ce faire, l’équipe de concepteurs « Quechua Randonnée Neige » de Décathlon travaille au quotidien pour mettre au point des produits pensés et conçus pour vos sorties en hiver.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.08
couvert
le 20/10 à 18h00
Vent
3.83 m/s
Pression
1006.58 hPa
Humidité
90 %

Sondage