Portrait de Jérémy Monnier, champion national de Tir

Publié le 08/08/2016 - 10:33
Mis à jour le 09/08/2016 - 09:04

Jérémy Monnier, sportif licencié à Pontarlier en Franche-Comté, participe sous les couleurs françaises aux Jeux Olympiques de Rio cet été en tir à la carabine. Vous pourrez le retrouver lors de ses épreuves de tir, du 6 au 14 août 2016.

[JEUX OLYMPIQUES 2016]

Fiche d'identité

Jérémy Monnier

Née le 05/05/1989 (27 ans)

Sport pratiqué : Tir à la carabine (épreuves favorites : 10 et 50m)

Métier : Professeur de Sport

Lieu de vie : Lille (59)

Lieu d'entraînement : S'entraîne au CREPS de Wattignies (59), licencié à la ST PONTARLIER

Palmarès

Titres principaux :  Champion d’Europe junior 2007 et 2009, Champion de France 2013, 2015 et 2016.

Titre le plus important à ses yeux : sa 6ème place aux championnats du Monde 2014, qui est son meilleur résultat en sénior sur une compétition mondiale et  lui a fait gagner son quota olympique pour Rio.

Questions-réponses

Pour quelles raisons avez-vous débuté ce sport ?
Aujourd'hui, qu'est-ce qui vous plaît dans ce sport ?
Selon vous, quelles sont vos forces et faiblesses dans la discipline ?

Jérémy Monnier : "J’ai commencé à l’âge de 8 ans, en catégorie poussin, un peu par hasard. Le sport correspondait bien à mon caractère et mes envies et j’ai persévéré. Le tir demande beaucoup de rigueur à l’entraînement et surtout une importante maîtrise de soi. La performance, bonne ou mauvaise, ne dépend que de soi. Il n’y a pas d’avantage physique ou morphologique inné, tout le monde part sur un pied d’égalité.

Mes forces : calme et concentration, détermination, endurance.
Mes faiblesses : manque parfois de lâcher prise, n’ose pas assez."

La préparation aux J.O entraîne-t-elle des difficultés, tant matérielles que physiques ?
Comment conciliez-vous cette préparation avec votre vie de famille et professionnelle ?

Jérémy Monnier : "La préparation des JO est surtout contraignante en termes de charge d’entraînement et de charge psychologique. J’ai la chance d’être aidé financièrement par le Doubs, Pontarlier et la nouvelle grande région. Professionnellement, j’ai la chance d’avoir un contrat de détachement avec l’INSEP, en tant que professeur de sport, afin de me mettre dans les meilleures conditions pour Rio.
Mes parents et mes deux petits frères (qui pratiquaient également le tir), qui vivent toujours dans le Haut-Doubs, me soutiennent depuis des années dans ma carrière sportive."

Quels sont vos objectifs à ces J.O de Rio ? Qu'est-ce qui vous motive à aller vous battre sous les couleurs françaises ?

Jérémy Monnier : "L’objectif est d’atteindre une finale (les 8 premiers). Après cela les scores sont remis à zéro et tout est jouable sur un petit nombre de coups. En dehors de la performance, l’objectif est de prendre beaucoup de plaisir à représenter la France pour cet événement mondial et de donner une bonne image de notre nation. C’est toujours une fierté de porter le bleu-blanc-rouge et c’est un privilège incroyable de participer aux Jeux Olympiques. Je dirais que le plus grand frisson reste la Marseillaise qui résonne lorsqu’on est sur le podium."

Nous souhaitons tous une excellente compétition à Jérémy Monnier ! 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

JO Rio 2016

Laura Glauser “sauve” les Bleues aux JO

La gardienne remplaçante a permis, grâce à une série d’arrêts incroyables, à l’équipe de France féminine de handball de décrocher la première médaille olympique de son histoire. Malgré la performance, la Haut-Saônoise Laura Glauser, formée Besançon et aujourd’hui à Metz, reste humble et parle d’une victoire collective.

Tir à l’Arc : Valladont qualifié pour les quarts de finale

En battant largement le tireur de Singapour Witthaya Thamwong en trois sets (6-0), le Franc-Comtois Jean-Charles Valladont s’est qualifié ce vendredi 12 août pour les quarts de finale. Il affrontera ce vendredi soir à 20h13 (heure française) l’Italien Mauro Nespoli, champion olympique par équipe en 2012 en quart de finale.

Sport

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

La Flamme olympique accueillie le 25 juin 2024 dans le Doubs

PUBLI-INFO • Avec l’accueil du relais de la flamme le 25 juin 2024, le Département du Doubs s’inscrit dans une double ambition : mettre en avant les atouts et richesses patrimoniales de ses territoires, et partager les énergies fondatrices des Jeux olympiques et paralympiques. 

Passage de la flamme olympique : Besançon se prépare aux festivités

Le 25 juin 2024, la ville de Besançon recevra la flamme olympique, portée par 50 personnes qui se relaieront sur un parcours de 5,8 km, entre le stade Léo Lagrange et le parc de la Gare d’Eau. Des animations prévues tout au long du parcours viendront rythmer cette journée. La Ville de Besançon a présenté le programme détaillé de cette journée festive jeudi 6 juin 2024.

Trois départs de joueurs du FC-Sochaux Montbéliard et des négociations en cours

Le FCSM a annoncé le départ au 30 juin 2024 de trois joueurs professionnels en fin de contrat avec qui le club n’a pas souhaité poursuivre la collaboration en 2024/2025. Le club doubien confirme également que des discussions sont également en cours pour la prolongation de contrat de trois autres joueurs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.11
couvert
le 16/06 à 9h00
Vent
3.68 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
80 %