Focus sur Marianne Buso, basketteuse fauteuil pour la France

Publié le 07/09/2016 - 10:31
Mis à jour le 09/09/2016 - 10:27

Marianne Buso, joueuse de basket fauteuil, va participer au sein de l'équipe de France aux jeux paralypiques de RIo 2016. Retour sur le parcours de la dijonaise, que vous pourrez suivre du 7 au 18 septembre 2016 lors de la compétition. 

JEUX PARALYMPIQUES 2016

PUBLICITÉ

Fiche d’identité

Buso Marianne

Née le 28 mai 1992 (24 ans)

Sport pratiqué : Basket fauteuil

Kinésithérapeute

Lieu de vie : Dijon

Lieu et club d’entraînement : JDA Dijon Basket Fauteuil

Palmarès

Principaux titres gagnés : 8eme aux championnats du monde à Toronto en 2014 et 4eme aux championnats d’Europe à Worcester en 2015 avec l’équipe de France féminine

Titre le plus important à ses yeux et raisons à cela : « Ma 4eme place aux championnats d’Europe à Worcester en 2015 qui m’a offert la place qualificative pour les jeux paralympiques de Rio 2016. »

Questions-réponses

A quel âge avez-vous débuté ce sport ? Pour quelles raisons ?

Marianne Buso : « A 19 ans, je suis venue d’abord en tant que bénévole car ce sport m’avait intrigué et du fait que je n’avais jamais pu recourir et refaire de sport debout. »

Aujourd’hui, qu’est-ce qui vous plaît dans ce sport ?

Marianne Buso : « Le jeu collectif, l’impact, l’intensité. »

Selon vous, quelles sont vos forces et faiblesses dans la discipline ?

Marianne Buso : « Mes forces à l’écoute, appliquée et travailleuse. Ma ténacité et ma combativité sur le terrain! »

« Mes faiblesses : ma régularité et des progrès à faire dans tous les domaines sur le plan basket, la lecture de jeu, sur la confiance, le mental, sur l’explosivité, le physique etc. On n’a jamais fini d’apprendre ! »

La préparation aux J.O entraîne-t-elle des difficultés, tant matérielles que physiques ?

Marianne Buso : « Cette année, avec le statut de sportive de haut niveau j’ai pu être aidé par la DRJSCS pour gérer mes absences à mon travail lorsque je suis en stage sans être pénalisée financièrement ou sur mes congés. J’ai aussi bénéficié d’aide financière de l’association objectif médaille avec le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté et du conseil départemental de la côte d’or, ce qui a permis de m’aider pour financer mon matériel. Et je les en remercie car cela m’a beaucoup aidé à gérer la problématique financière cette année. J’ai pu me concentrer sur la problématique organisationnelle, c’est-à-dire gérer l’enchaînement des journées de travail et des entraînements les soirs et des matchs et stages le week-end. C’est aussi très important de gérer son sommeil et en même temps d’avoir des petits moments de repos et de détentes où l’on profite de sa famille et de ses amis. Cela m’est indispensable mais pas toujours évident à faire. »

Comment conciliez-vous cette préparation avec votre vie de famille ? Cela pose-t-il un quelconque problème à votre entourage, ou au contraire vit-il ça avec fierté et vous encourage-t-il à 100% ?

Marianne Buso : « J’ai beaucoup de chance, mes proches me soutiennent et m’encouragent beaucoup. Pourtant je n’ai que très peu de temps à leurs consacrer, je ne fais que croiser mes parents, j’ai du mal à voir mon frère et mes amis; c’est le seul sacrifice qui parfois me pèse beaucoup, de ne pas réussir à tout concilier. »

Quels sont vos objectifs à ces J.O de Rio ? Qu’est-ce qui vous motive à aller vous battre sous les couleurs françaises ?

Marianne Buso : « C’est déjà une très grande fierté de porter le maillot France, donc le premier objectif est de l’honorer et de donner mon maximum pour ne pas avoir de regret. Ensuite sur le terrain, je veux apporter le meilleur de moi-même à l’équipe, au collectif. Individuellement je dois gagner mes duels faces aux pivots adverses! L’objectif commun de l’équipe est de finir au minimum à la huitième place pour améliorer notre rang par rapport aux derniers jeux (10e).

On souhaite une belle réussite à Marianne et à l’équipe de France de basket fauteuil lors de ces J.O ! 

Suivre Marianne sur Twitter lors de la compétition : https://twitter.com/BusoMarianne

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

PSA appelé à l’aide pour sauver le FC Sochaux

PSA appelé à l’aide pour sauver le FC Sochaux

Le constructeur automobile PSA, créateur du FC Sochaux en 1928, a été appelé à l'aide pour sauver le club de football de la liquidation par son ancien président, Jean-Claude Plessis, et des élus locaux, dans une lettre diffusée mardi 25 juin 2019.

Les gymnastes de l’Indépendante Comtoise Bisontine, vice-championnes de France

Les gymnastes de l’Indépendante Comtoise Bisontine, vice-championnes de France

L’équipe engagée en catégorie détente féminine de l’Indépendante Comtoise Besançon Gymnastique a créé la surprise en revenant des championnats de France de teamgym avec la médaille d’argent sur plus de 25 équipes concurrentes, en mai 2019 dernier. Pourtant, sur le papier, l’équipe bisontine ne partait pas favorite...

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

publi-info • Le Crédit Agricole est une banque solidement ancrée dans les territoires et la Franche-Comté ne fait évidemment pas exception à cette règle. De ce fait, et de longue date, l’établissement bancaire s’est naturellement investi dans des activités sportives, parce que c’est une école de vie porteuse de valeurs allant de l’humilité au goût de l’effort.

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Championne de France à de multiples reprises, triple championne d’Europe, Marlène Devillez a presque tout remporté dans sa discipline. Néanmoins, une seule médaille manque à son palmarès : l’or au championnat du Monde. Un titre qu’elle tentera d’acquérir pour la première fois de sa carrière en Espagne, début juillet.

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

En l’espace de trois années, de 2010 à 2013, cette vététiste s’est transformée en réelle ambassadrice de son sport donnant l’envie à de nombreuses jeunes de s’inscrire dans des clubs de VTT. Julie Bresset a clairement tout gagné dans sa vie : titre olympique, titres mondiaux et titre nationaux. Elle est l'une des ambassadrices du festival Grandes Heures Nature qui se déroulera du 13 au 16 juin 2019 à Micropolis.

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Cette grande première devrait rester dans les annales. En bâtissant ce festival Grandes Heures Nature de toutes pièces le Grand Besançon cherche à rentrer dans la cour des grands. Du 13 juin au 16 juin 2019, les organisateurs seront à pied d’œuvre pour accueillir les nombreux visiteurs et animer les multiples activités.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 34.68
ciel dégagé
le 26/06 à 12h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1021.99 hPa
Humidité
48 %

Sondage