Département du Doubs : 70 millions d’euros investis dans les collèges d’ici 2021

Publié le 25/10/2017 - 14:00
Mis à jour le 25/10/2017 - 16:34

Le rôle du département du Doubs a évolué ces dernières années avec le C@p 25. Christine Bouquin, la présidente du département du Doubs, a rappelé les actions de ce dernier lors du conseil départemental ce 23 octobre 2017 à Besançon. Pour parvenir aux volontés du département, 70 millions d’euros seront investis dans les collèges d’ici 2021.

 

ChristineBouquin005.JPG
Christine Bouquin ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

« Nous ne sommes plus dans la seule dynamique des lois Deferre lorsque le département avait uniquement en charge l’accueil et la maintenance des bâtiments », explique Christine Bouquin.

Quatre leviers d’actions ont été évoqués par la présidente du département :

  • Poursuivre « notre mission historique d’accueil et de maintenance à travers notre plan de rénovation du bâti et la construction d’un collège neuf sur le site des Fenottes à Bethoncourt »
  • Connecter les collèges pour « répondre aux obligations de la loi Peillon 2013 : Pour aller plus loin, nous agirons aussi sur les usages à travers le plan numérique pour l’éducation sur lequel nous avons choisi de nous associer au rectorat »
  • La mobilisation de nos politiques jeunesse et qualité de vie : culture, sport, restauration de qualité, accessibilité pour tous ou sécurité des personnes
  • Les relations entre le département et les établissements : « nous souhaitons une gouvernance partagée avec les établissements, en réaffirmant leur autonomie et notre engagement à leurs côtés », précise Christine Bouquin.

La présidente du département a notamment annoncé les chantiers prévus cette année avec C@P 25 à savoir :

  • Le lancement des marchés de maîtrise d’oeuvre pour les collèges de Quingey dont les travaux commenceront sous peu et de Frasne, avec passage en commission d’appel d’offres avant la fin de l’année
  • La réalisation de nombreux travaux d’amélioration du bâti portant notamment sur l’isolation, l’accessibilité, la rénovation et l’entretien pour environ 3.8 M€ en 2017
  • Le raccordement en cours au haut débit de tous les collèges, sans oublier la candidature au plan numérique pour l’éducation pour 36 collèges supplémentaires (28 collèges publics et 8 privés), qui sera déployé d’ici 2018 avec la dotation pour ces collèges de 3220 tablettes et l’installation du Wifi. 

Quelques chiffres sur les dotations versées aux collèges en 2018 :

  • L’entretien des installations thermiques et aérauliques s’élèvera à 977 770€ 
  • Installations sportives : 198 251€ 
  • Entretien : 999 226 €
  • Part fixe forfaitaires de dépenses : 460 000 €
  • Accessibilité : 108 299 €
  • Frais entrerien piscine du collège des « Clairs Soleil » 11 554 €
  • Ordures ménagères : 132 177 €
  • Dotations globales a répartir entre 44 collèges : 3 028 813 €
  • 1 125 € par section sportive 
  • Subventions spécifique de 10 000 € au collège « Camus » à Besançon, 4 150 € au collège « Lou Blazer » à Montbéliard et 10 000 € au collège « Philippe Grenier » de Pontarlier.

Info +

Le  programme de modernisation des collèges démarré en 2004, pour un montant de 524 millions d’euros est aux deux tiers réalisé. Il vise à garantir à tous les collégiens des conditions d’accueil modernes, une parfaite fonctionnalité des locaux et des équipements en lien avec les projets pédagogiques des établissements. Ce programme permettra à terme la rénovation ou la construction de 40 collèges sur les 44 que compte le département.

Conformément au projet politique « C@p 25 », le nouveau plan de modernisation des collèges s’attachera donc sur la période de 2016-2021 à prendre en compte l’ensemble des collèges n’ayant fait l’objet d’aucune restructuration dans les dix dernières années.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.25
ciel dégagé
le 18/06 à 3h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1015.86 hPa
Humidité
94 %

Sondage