Alerte Témoin

Départementales : le FN met la gauche en mauvaise posture en Franche-Comté

Publié le 23/03/2015 - 01:08
Mis à jour le 23/03/2015 - 01:09

Dans la région, les électeurs se sont globalement plus déplacés aux urnes en 2015 qu'en 2011. Premier constat : le Front national s'est qualifié pour le second tour des départementales dans la grande majorité des cantons de Franche-Comté, région où le PS pourrait céder à la droite trois des quatre départements qu'il détient actuellement. En effet, au soir du premier tour de ces élections, seul le département de la Haute-Saône semblait en mesure de rester dans le giron du PS.

departementales_2015.jpg
©

28 triangulaires avec le FN pour 62 cantons

Dans l'ensemble des quatre départements franc-comtois, le FN effectue une très importante poussée, en se qualifiant pour des triangulaires dans 28 des 62 cantons.

Rappel : Lors des cantonales 2011, le PS avait emporté les quatre conseils généraux de la région. Mais au soir du premier tour des départementales 2015, les socialistes étaient en difficulté dans le Jura, le Doubs et le Territoire-de-Belfort. Seul le département de la Haute-Saône semble en mesure de rester dans le giron du PS.

DOUBS

Dans le Doubs, le FN s'est qualifié dans 14 des 19 cantons, arrivant en tête dans quatre d'entre eux, dont celui d'Audincourt, principale commune de la 4e circonscription du Doubs où le FN était arrivé au second tour de la législative partielle de février. La gauche est arrivée en tête dans seulement quatre cantons, dont celui du nouveau député PS Frédéric Barbier, contre 11 pour la droite, qui espérait faire basculer le département le 29 mars 2015 au second tour.

JURA

 Le FN sera également au second tour dans 13 des 17 cantons du Jura etprendra part à cinq duels. Un binôme divers droite a été élu dès le premiertour dans le canton de Champagnole (Jura), où la droite arrive en tête dans 12 des 16 cantons restants.La gauche, qui sera absente de quatre cantons au second tour des départementales, risque de perdre la tête du Jura, qu'elle avait arraché de haute lutte à la droite en 2011.

 HAUTE-SAÔNE

"Les choses sont assez nettes en Haute-Saône", avec des candidats PS qualifiés dans 15 sur 17 cantons, a constaté le président PS du Conseil général Yves Krattinger sur France 3 Franche-Comté. Dans les deux cantons de Vesoul, où le PS a été éliminé dès le premier tour, il a appelé à voter pour les "candidats républicains".

TERRITOIRE-DE-BELFORT

Dans le Territoire-de-Belfort, le Front national se qualifie dans 7 des 9 cantons, terminant en tête à deux reprises. La gauche n'arrive en tête que dans un canton, contre six pour la droite. "Nous sommes en mesure de reprendre le conseil général", affirme le candidat et député-maire UMP de Belfort,

Damien Meslot. Mais selon le président de l'assemblée sortante, Yves Ackermann, "la gauche peut l'emporter", si "les républicains se ressaisissent" au 2e tour.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     31.33
    peu nuageux
    le 12/08 à 12h00
    Vent
    1.17 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    40 %

    Sondage