Alerte Témoin

Des associations demandent au gouvernement une prime de 250€ par mois pour les personnes les plus en difficulté

Publié le 15/04/2020 - 15:03
Mis à jour le 15/04/2020 - 15:00

Le Secours catholique, APF France Handicap, la Fédération des Acteurs de la Solidarité (FAS), la Fondation Abbé Pierre, le Collectif ALERTE, Emmaüs France, l'UNIOPSS et ATD Quart Monde s'unissent pour lancer un appel au président de la République dans le cadre de la crise sanitaire. Ces associations demandent le versement d'une prime de 250€ par mois pour les personnes les plus en difficulté, selon un communiqué du 15 avril 2020.

personne âgée vieillesse
©damien poirier

"Face à la crise sanitaire, nous sommes tous vulnérables. Et tous solidaires. Heureusement, cette solidarité est déjà à l’œuvre pour sauver des vies, comme pour « éviter le naufrage » de notre économie. Cette solidarité doit aussi nous permettre d’éviter un naufrage social", indique le Secours catholique dans un communiqué.

C’est le sens de l’appel que lancent au chef de l’État les associations de solidarité. Elles appellent le grand public à signer et partager l’appel afin que les personnes et les familles les plus modestes puissent bénéficier d'une prime de solidarité de 250 euros par mois et par personne jusqu'à la fin de la crise.

L'appel :

"Monsieur le Président de la République,

À la crise sanitaire est en train de s’ajouter une crise sociale.

Pour les personnes et les familles les plus modestes, le confinement signifie baisse de revenus, surconsommation de chauffage et d’électricité, hausse des dépenses pour se nourrir face à la fermeture des cantines scolaires, alors même que les circuits d’aide alimentaire sont affaiblis.  

C’est pourquoi nous demandons aujourd’hui le versement d’une prime de solidarité de 250€ par personne et par mois pour les personnes les plus en difficulté.  

Cette somme est nécessaire pour couvrir les dépenses alimentaires et les factures énergétiques des logements.

Elle devrait :

  • être versée automatiquement à tous les allocataires de minima sociaux, aux jeunes précaires et aux familles bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire. 
  • être reconductible pendant toute la durée de la fermeture des cantines scolaires. 

Ce signe fort de solidarité de notre société pour soutenir les plus vulnérables est plus que jamais nécessaire."

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Urssaf : des mesures exceptionnelles pour les entreprises touchées par le covid-19 du 5 juillet ou du 15 juillet

Afin de tenir compte de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur l’activité économique, le réseau des Urssaf a déclenché des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises présentant de sérieuses difficultés de trésorerie. Dans le cadre de la reprise de l’activité économique, les modalités de report évoluent. Les entreprises doivent s’acquitter des cotisations sociales aux dates d’exigibilités. Les cotisations sociales sont donc exigibles au 5 et au 15 juillet 2020.

Coronavirus : quelle situation début juillet en Bourgogne Franche-Comté ?

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du virus reste faible. Conséquence, le nombre de formes graves nécessitant une hospitalisation continue de baisser dans la région : 132 patients contre 1.380 au plus fort de l'épidémie dans les hôpitaux le 17 avril 2020. Début juillet, moins de 10 patients étaient en réanimation en lien avec le Covid-19. En Bourgogne Franche-Comté, plus de 1.700 personnes sont mortes du Coronavirus.

Coronavirus : les derniers chiffres en Franche-Comté

Le nombre de patients hospitalisés souffrant de formes graves du Covid-19, le cumul des décès dans les hôpitaux ou le nombre de sorties d'hospitalisation. Voici les dernières données et statistiques liées à l'épidémie de Coronavirus dans le Doubs, le Jura, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

Covid-19 : quelles modalités d’organisation du diplôme national du brevet en Franche-Comté ?

Les modalités d’organisation du diplôme national du brevet (DNB) sont modifiées à titre exceptionnel pour la session 2020, dans le contexte des mesures prises pour limiter la propagation de l’épidémie de covid-19 et dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Dans l'académie de Besançon, 14 459 candidats scolaires sont concernés. Voici les modalités...

Covid-19 : la circulation du virus "faible" en Bourgogne-Franche-Comté

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du Coronavirus  est "toujours faible" en Bourgogne-Franche-Comté, mais le coronavirus reste présent indique l'agence régionale de santé qui invite à toujours respecter "scrupuleusement" les mesures de prévention. La moyenne des hospitalisations pour Covid-19, s’établit autour de deux entrées par jour en moyenne et  en dessous d’ une entrée par jour en réanimation.

Didier Viodé met en vente ses oeuvres pour soutenir l'art

Pendant le confinement, l'artiste bisontin Didier Viodé a peint pas moins de 59 autoportraits, soit un par jour, pour passer le temps… Finalement, son travail ne sera pas inutile : ses œuvres sont mises aux enchères de le but de récolter des fonds pour soutenir l'art, impacté par la crise du covid-19. Mise à prix : 500 euros.

Social

Une mobilisation aujourd’hui à Besançon pour la « régularisation de tous »

L'assemblée locale des États Généraux des Migrations participe à une convergence nationale des appels en soutien à tous les sans papiers, soit une campagne nationale pour « l’égalité des droits et la régularisation de toutes et tous ! ». Un rassemblement aura lieu à Besançon le 20 juin à 15h place de la Révolution à Besançon.

Un fonds d’urgence de 270.000€ contre la précarité étudiante mis en place en Bourgogne-Franche-Comté

Dans le contexte de la crise sanitaire, de la fermeture des établissements et de la mise en place du confinement, les étudiant·e·s ont été confronté·e·s à de nombreuses difficultés : isolement, difficultés financières accrues suite notamment à l’annulation de stages rémunérés ou à la perte d’un job, au manque de matériel informatique ou à des problèmes d’accès à internet...Face à cette situation, la Région Bourgogne Franche-Comté et le Crous s'associent pour créer un fonds d'aide aux étudiants, selon un communiqué du 10 juin 2020.

Visiter les musées de Besançon ... par téléphone

Les musées du Centre à Besançon tentent, depuis début avril 2020, d'adoucir le quotidien des personnes les plus fragiles et en situation d'isolement dans le cadre du confinement. Comment ? En proposant à ces publics un nouveau type de médiation culturelle : des visites par téléphone. Explications.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.19
    couvert
    le 05/07 à 0h00
    Vent
    1.73 m/s
    Pression
    1022 hPa
    Humidité
    90 %

    Sondage