Des ateliers d'aide à la parentalité à Planoise

Publié le 11/09/2019 - 12:31
Mis à jour le 11/09/2019 - 12:58

La Ville de Besançon, avec le soutien du conseil départemental du Doubs et l''Éducation nationale, expérimente pour la quatrième rentrée scolaire des ateliers d'aide à la parentalité sur le quartier de Planoise. Les parents sont invités dix fois dans l'année à participer à ces réunions d'échanges.

Pour cette rentrée 2019, ce sont désormais neuf classes de toute petite section de la première circonscription (Planoise) qui bénéficient de ce dispositif mis en place la première fois à la rentrée 2016 au sein de l’école Champagne.

PUBLICITÉ

Ces ateliers d’aide à la parentalité se sont progressivement étendus à trois, puis six et enfin neuf classes pour des parents d’élèves d’enfants de deux à trois ans, scolarisés en classe de toute petite section dans ce quartier situé en Réseau d’éducation prioritaire où le taux de scolarisation des moins de trois ans atteint 48 %

Impulsés par Rosa Rebrarb, adjointe à la petite enfance à la Ville de Besançon, ces ateliers visent soutenir les familles du quartier de Planoise à nouer de relations de confiance avec les enseignants et à les aider dans leur rôle de parents. L’objectif est de réduire et prévenir parfois le clivage entre deux environnements : celui de la famille avec ses codes et représentations et celui de l’environnement scolaire obéissant à des codes institutionnels.

Mais est-ce le rôle de l’école de jouer d’éduquer les enfants ? Ne doit-elle pas se cantonner aux apprentissages ?  « Je crois que l’éducation se partage. Sur le temps scolaire, elle appartient aux enseignants. Hors temps scolaire, elle appartient aux parents  » estime Valérie Hertz, inspectrice de l’éducation nationale sur la circonscription de Besançon 1. « À un moment donné, il faut bien se retrouver, avoir les mêmes codes et sans doute la même compréhension des choses. Je pense que chaque partie a son rôle à jouer.  »

Concrètement, les parents sont invités sur dix matinées dans l’année au sein d’un groupe de parole. En l’absence de leurs enfants, ils sont accompagnés par l’enseignant et une psychologue de l’antenne Petite Enfance et peuvent échanger durant une heure et demie environ sur une thématique choisie.

« Les premiers effets mesurés sont ceux d’une plus grande implication des parents d’élèves dans la vie de l’école : au conseil d’école aux activités festives à l’accompagnement des sorties, etc.  » souligne Valérie Hertz. « On note une relation de confiance plus grande avec les enseignants? Cela permet non seulement de dire ce qui va bien, mais aussi d’aborder des points plus difficiles… »

Des réflexions sont menées au sein de la DSDEN (direction des services départementaux de l’éducation nationale) du Doubs pour éventuellement étendre des ateliers d’aide à la parentalité à d’autres tranches d’âges, pour l’entrée au CP par exemple, ou à d’autres quartiers.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

La Ville de Besançon, avec le soutien du conseil départemental du Doubs et l''Éducation nationale, expérimente pour la quatrième rentrée scolaire des ateliers d'aide à la parentalité sur le quartier de Planoise. Les parents sont invités dix fois dans l'année à participer à ces réunions d'échanges.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

carte scolaire • Après la tenue du CTSD (comité technique spécial départemental) ce mardi suite au recomptage des élèves dans les classes, l'inspecteur d'académie du Doubs a fait le point sur les ouvertures et fermetures de classes dans le département pour cette rentrée 2019. 

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Paces • Plus de 600 étudiants étaient réunis lundi 2 septembre 2019 dans le grand amphithéâtre de la faculté de médecine et pharmacie pour assister à la Tut’rentrée  : un rendez-vous pour rassurer les étudiants dans l'inconnu d'une filière sélective et pour leur donner les clés clés essentielles de la réussite

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

8.900 élèves (3.400 en maternelle et 5.500 en école élémentaire) ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon. Des effectifs stables et une rentrée sereine malgré le manque places toujours problématique dans les cantines de la ville. Des études sont en cours pour augmenter la capacité de production et d'accueil...

Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d’application, de la vente directe de fromages…

Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d’application, de la vente directe de fromages…

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, les vice-présidents et les conseillers régionaux délégués, se sont déplacés dans huit lycées pour marquer le début de la nouvelle année scolaire. Ce lundi 2 septembre 2019, nous nous sommes rendus au lycée professionnel Condé à Besançon.

Annie Genevard soutient les employeurs d’apprentis du secteur agricole

Annie Genevard soutient les employeurs d’apprentis du secteur agricole

Au printemps dernier, la députée du Doubs et vice-présidente de l'Assemblée nationale avait alerté le ministre de l’Agriculture sur les limites de l’aide unique octroyée aux employeurs d’apprentis dans le secteur agricole. Didier Guillaume vient d'annoncer qu’il soutiendra une demande d’élargissement de l’enveloppe nécessaire au financement de l’aide pour les petites entreprises.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.3
ciel dégagé
le 16/09 à 6h00
Vent
0.86 m/s
Pression
1021.12 hPa
Humidité
89 %

Sondage