Des chefs d'entreprises visitent la Cité des Arts côté coulisses

Publié le 13/01/2016 - 17:39
Mis à jour le 14/01/2016 - 17:13

Une trentaine de chefs d'entreprises ont visité ce mardi 12 janvier 2016 la Cité des Arts de Kengo Kuma. Ce bâtiment "Haute qualité environnementale" a dévoilé une partie de ses secrets BBC. Objectif : faire découvrir les installations techniques tout en informant les dirigeants sur les dispositifs d'aides existants en matière énergétique.

Cité des arts modèle environnemental from maCommune.info on Vimeo.

« rendez-vous de la transition »

PUBLICITÉ

À l’initiative du club d’entrepreneurs Face, du Grand Besançon de l’ECM et de l’Ademe, ce « rendez-vous de la transition » a pour but de sensibiliser les chefs d’entreprises à l’approche énergétique des bâtiments.

Dans sa conception par l’architecte Kengo Kuma, la Cité des Arts fait figure de modèle sur le plan énergétique. Le bâtiment a été pensé pour répondre aux exigences environnementales et ne consomme sur le papier que 60 kWh par m2 et par an. « Le bâtiment n’a que trois ans et ce que l’on observe n’est pas forcément révélateur de ce qui va se passer sur 10, 20 ou 30 ans sur la vie d’un bâtiment. Néanmoins, on s’aperçoit que l’on consomme assez peu, à peu près à 85 kWh par m2 et par an d’énergie consommée sur place… » explique François Josse, directeur du projet pour le Grand Besançon. À titre de comparaison, une maison « passoire » des années 70 consomme 300 à 400 kWh/m2/an. Un chiffre qui tombe à 200, 250 kWh/m2/an pour des constructions des années 80.

Un résultat dû à une excellente isolation sur toute son enveloppe et en disposant les pièces de manière intelligentes (pas de grandes baies vitrées au sud pour ne pas surchauffer l’été par exemple) et avec une ventilation mécanique à double flux de récupération d’énergie. Et ça marche.  » Il fait chaud quand il doit faire chaud et il fait frais quand il doit faire frais » explique Stéphane Bigot en charge du développement culturel du conservatoire à rayonnement régional du Grand Besançon.

Pour accompagner cette visite, Florence Morin, chargée de mission à l’Ademe Bourgogne Franche-Comté, a expliqué quels étaient les dispositifs existants pou aider à la transition énergétique.  « On sait que l’on va convaincre plus facilement par l’exemple. Et puis nous pouvons indiquer comment l’ADEME peut apporter un accompagnement.  On apporte 50-70 % d’aides sur la réalisation de diagnostics  » explique-t-elle.  Sur la cité des Arts, L’ADEME a apporté un million d’euros en études et investissements.

  • En 2015, 200 entreprises ont été sensibilisées en Franche-Comté par l’ADEME , une soixantaine ont entamé des diagnostics énergétiques et une trentaine ont réalisé des projets d’économies d’énergie ou d’énergies renouvelables. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

L'association a analysé les prix des produits bio en grandes surfaces pendant un an. Les marges brutes sont, en moyenne, 75% plus élevées que pour des produits conventionnels. L'UFC-Que Choisir pointe "les marges excessives" réalisées par la grande distribution sur 24 fruits et légumes bio.

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.8
ciel dégagé
le 24/08 à 9h00
Vent
0.35 m/s
Pression
1020.43 hPa
Humidité
60 %

Sondage