Des couches lavables made in Besançon

Publié le 11/04/2013 - 18:36
Mis à jour le 11/04/2013 - 18:45

A la Blanchisserie du Refuge, on lave une petite centaine de couches de bébés par jour pour la crèche Artois dans le quartier Planoise mais pas seulement. Depuis janvier 2013, on s’est lancé dans la confection de ces couches lavables.

20130411coucheslavables.jpg
©ville de besançon

Du lavage à la fabrication

PUBLICITÉ

Rappelez-vous ! En septembre 2009, la Direction de la petite enfance de la Ville de Besançon, dans le cadre d’une politique de gestion des déchets et de développement durable, avait souhaité introduire l’utilisation de couches lavables au sein d’une crèche et avait fait appel aux services de la Blanchisserie du Refuge, structure d’insertion par l’activité économique, pour en assurer l’entretien. L’expérimentation, qui a duré plusieurs mois, a permis notamment de mettre au point un protocole de lavage au sein de la blanchisserie, protocole qui a été validé par le laboratoire du CHU de Besançon, confirmant ainsi son utilisation pour le traitement des couches des enfants des crèches.

Cent couches lavées chaque jour

« A ce jour, la Blanchisserie du Refuge lave une petite centaine de couches par jour et assure la prestation « livraison » en se rendant quotidiennement à la crèche Artois pour déposer les couches propres et reprendre les couches sales. Ce qui représente, en terme d’emplois, l’embauche à mi-temps de 3 personnes en insertion », explique la Ville.

Mais la Blanchisserie du Refuge n’en est pas restée là ! Atelier et chantier d’insertion (ACI) employant à ce jour 45 personnes à temps partiel, elle s’est engagée dans un projet de conception de couches lavables.

Des couches « Anaka »

Au printemps 2012, une formation en couture était proposée à trois salariées (encadrement et insertion) « leur permettant d’acquérir et/ou de développer des apports théoriques et pratiques dans la confection de modèles de couches« . A l’été, a été lancée la recherche de fournisseurs des tissus et des matériels nécessaires (surjeteuse et ciseau électrique). A l’automne, du tissu certifié 100 % biologique pour la couche et du matériel a été acquis et plusieurs prototypes ont été conçus et essayés à la crèche Artois.

Enfin, en janvier 2013, la fabrication des couches lavables a débuté, la production étant ajustée à la demande et réalisée en lien permanent avec la directrice de la crèche et son équipe. Le mois suivant, la marque Anaka (qui signifie enfant en malgache) était déposée à l’INPI. 

Six embauches en insertion

Cette nouvelle activité de la Blanchisserie du Refuge a permis l’embauche de six salariés en insertion à temps partiel répartis équitablement entre la confection couches lavables et la prestation entretien – livraison. 

En terme de développement durable, cette démarche permet une réduction d’environ 4 tonnes de déchets par an.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.07
légère pluie
le 18/10 à 0h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1014.45 hPa
Humidité
96 %

Sondage