Des habitants des Chaprais luttent contre le béton

Publié le 28/02/2010 - 08:44
Mis à jour le 28/02/2010 - 08:44

Pour la troisième fois, plusieurs riverains de la rue de la Rotonde ont manifesté contre la construction d’un immeuble dans leur rue. Samedi après-midi, les habitants étaient à nouveau mobilisés. Pour eux « la lutte contre le béton, c’est le pot de terre contre le pot de fer ».




Les riverains protestent depuis début 2008 contre la construction d’un immeuble au 24 rue de la Rotonde. Selon eux, les normes en matière de prévention des incendies ne sont pas respectées et l’accès pompier serait trop exigu mais surtout , le nouveau bâtiment enlèverait toute vue, soleil et lumière à la plupart des appartements de l'immeuble voisin du 28 et à la villa du 26.

Le 1er mars 2008, ils envoyaient des ballons flotter à 14,5m  de haut pour symboliser la hauteur du futur immeuble. Le 17 octobre 2009, les riverains organisaient un concert bruyant depuis leur balcon en tendant des fils avec linges et banderoles pour symboliser la promiscuité. Samedi 27 février une manifestation festive autour d’un pot de fer très symbolique sur lequel les habitants ont brisé leur pot de terre !

En effet, selon l’association Vivre au Chaprais, « la lutte est inégale entre une association qui dispose de peu de moyens financiers et les avocats du promoteur et du service de l’urbanisme de la ville ! Le recours au Tribunal administratif de NANCY (appel) s’est traduit par un rejet pour faute de procédure commise par le conseil de l’association. Nous persistons à penser, jusqu’à preuve du contraire, que l’ensemble de la réglementation en matière de prévention des incendies n’a pas été respecté. Nous envisageons désormais de faire expertiser cet immeuble par un organisme spécialisé… » Le feuilleton de la Rotonde se poursuit !


Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Plus de 700 personnes présentes pour la marche militante contre l’homophobie et la transphobie à Besançon

Les agressions liées à l’orientation sexuelle sont en hausse depuis plusieurs années en France comme partout dans le monde. Face à cette recrudescence des agressions lgbtqiaphobes, des associations bisontines ont décidé de se rendre visibles à l’occasion du mois des fiertés lors d’une marche militante qui s'est déroulée ce samedi 21 mai 2022 à 14h00 au parc Micaud à Besançon.

Solidarité : un couple d’artistes bisontins vend des oeuvres pour aider l’Ukraine

L’actualité française a quelque peu pris le dessus sur l’actualité en Ukraine et pourtant, la guerre continue, des familles continuent de fuir le pays pendant que des femmes et des hommes luttent contre l’envahisseur russe. En solidarité, Marianne Blanchard, dessinatrice, et son compagnon Antony Maraux, artiste peintre, tous les deux originaires de Besançon, ont décidé de proposer quelques unes de leurs oeuvres dont une grande partie des bénéfices sera reversée à la Croix Rouge de Besançon.

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.

Nutri-score D et E : « Gare aux fausses interprétations ! » alerte l’UFC Que Choisir

L'UFC Que choisir organise ce mois de mai 2022 une campagne de communication en faveur du Nutri-score, étiquetage affichant la qualité nutritionnelle des produits alimentaires. L’association met en garde sur les mauvaises interprétations, notamment sur les aliments traditionnels de Bourgogne-Franche-Comté.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.73
légère pluie
le 24/05 à 9h00
Vent
4.83 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
100 %

Sondage