Alerte Témoin

Des oiseaux atteints d'influenza aviaire : le Doubs et le Jura, des zones de risque élevé

Publié le 18/11/2016 - 08:54
Mis à jour le 18/11/2016 - 09:02

Depuis le 27 octobre 2016, des cas d’influenza aviaire hautement pathoge?ne H5N8 ont e?te? de?tecte?s chez des oiseaux sauvages. Afin de pre?venir tout risque de propagation de ce virus sur notre territoire, la préfecture du Doubs appelle à la vigilance de chacun pour signaler toute mortalite? sur des oiseaux sauvages.

1-dsc_5165.jpg
Préfecture du Doubs ©Alexane Alfaro

Ces oiseaux contaminés proviennent de Hongrie, Pologne, Allemagne, Croatie, Pays-Bas, du Danemark et e?galement du lac de Constance, a? la frontie?re entre la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche.

Me?me si le dispositif de surveillance n’a pas permis d’identifier un seul cas d’ IAHP H5N8 en France, ni en e?levage, ni sur la faune sauvage, la pe?riode actuelle de migration des oiseaux sauvages augmente le risque de propagation de la maladie. Le virus en cause est en effet conside?re? comme tre?s contagieux pour les volailles. Il est susceptible d’infecter toute espe?ce d’oiseau domestique ou sauvage, mais pas l’homme. 

Des mesures de biosécurité sur les exploitations agricoles

A compter du 17 novembre, le ministe?re de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la fore?t rappelle aux professionnels des filie?res volailles l’importance de bien mettre en place les mesures de biose?curite? sur leur exploitation. Ces mesures sont pre?cise?es dans l’arre?te? ministe?riel du 8 fe?vrier 2016, notamment la mise en place d’un plan de protection vis-a?-vis de l’avifaune.

Par ailleurs, la vigilance vis-a?-vis des signes cliniques de la maladie concerne tous les de?tenteurs de volailles.

Les zones de risque élevé dans le Doubs et le Jura

Le niveau de risque e?pizootique vient d’e?tre releve? par l’Agence nationale de se?curite? sanitaire (Anses). Pour le de?partement du Doubs, les communes de Brey-et- Maison-du-Bois, Gellin, Les Grangettes, Labergement-Sainte-Marie, Malbuisson, Malpas, Montpereux, Oye-et-Pallet, Remoray-Boujeons, Rondefontaine, Saint-Antoine, Saint-Point-Lac, Sarrageois, Touillon-et- Loutelet, Vaux-et-Chantegrue, sont classe?es a? risque e?leve? du fait de la pre?sence de nombreux oiseaux sauvages. Le reste du de?partement est classe? a? risque mode?re?.

Dans le Jura, 91 communes sont incluses dans trois "zones à risque particulier" : lac de Chalain, valle?es de la Sao?ne et de la Seille, valle?es du Doubs et du Haut-Doubs. Voir la carte sur www.jura.gouv.fr.

En conse?quence, les mesures suivantes s’appliquent dans l’ensemble du de?partement :

  • la mise en mouvements des appelants et les la?chers de pigeons sont interdits, 
  • Dans les communes classe?es a? risque e?leve? : le confinement des animaux (ou la protection par des filets) est obligatoire pour tous les types d’e?levages qu’ils soient commerciaux ou non-commerciaux (basses-cours). Pour les seuls e?levages commerciaux, une de?rogation est possible sous couvert de re?duction des parcours et validation du plan de biose?curite? par une visite du ve?te?rinaire sanitaire. En outre, les rassemblements de volailles et le la?cher de gibiers sont interdits.
  • Dans les communes classe?es a? risque mode?re?, le la?cher de gibiers reste possible sous couvert de mesures de trac?abilite?. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Journée nationale de la qualité de l’air ce mercredi

Comment préserver l'air ? • Ce 16 septembre 2020 se tient la 6° édition de la « Journée nationale de la Qualité de l’Air », organisée par le Ministère de la Transition écologique, en partenariat avec le réseau national des Associations Agréées pour la Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA).

Bourgogne : les professionnels attendent un millésime 2020 « remarquable »

Le millésime 2020 s'annonce "remarquable" en Bourgogne, selon l'interprofession, qui s'est félicité jeudi de la bonne résistance de ses vins à l'export malgré un contexte économique mondial difficile, aggravé par la crise sanitaire. En terme de volume, bien que la pluviométrie cet été a été "minimale", les viticulteurs prévoient une année "autour de la moyenne", après une très faible récolte en 2019 dûe aux aléas climatiques.

L’automobile à hydrogène : un segment de niche, mais une vision d’avenir

Propulser des voitures, bus ou camions sans aucune émission polluante, c'est la promesse de la pile à hydrogène, dont la filière démarre lentement, mais pourrait s'imposer à terme face aux batteries rechargeables. Le constructeur PSA devrait lancer les premiers véhicules utilitaires à hydrogène (Peugeot Expert, Citroën Jumpy et Opel Vivaro) fin 2021.

Le train à hydrogène en France : pas avant 2025

Avec un train de retard sur l'Allemagne, pays dans lequel il est déjà sur les rails, l' hydrogène pourrait bien arriver d'ici 2025 en France grâce un plan de relance et l'annonce ce mardi d'un plan d'investissement de 7 milliards d'euros en faveur de cette filière énergétique sur laquelle mise la région Bourgogne Franche-Comté. Garantis "à zéro émission", les trains à hydrogène émettent uniquement de la vapeur d'eau et de l'eau condensée.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     22.04
    légère pluie
    le 22/09 à 15h00
    Vent
    2.39 m/s
    Pression
    1011 hPa
    Humidité
    59 %

    Sondage