Des photos plein les yeux, deux élèves de la région montent à Paris

Publié le 08/04/2016 - 16:08
Mis à jour le 15/04/2019 - 15:19

Dans le cadre du concours photo "vive le bac pro", organisé par le ministère de l'éducation nationale, deux élèves de la région académique de Bourgogne-Franche-Comté ont été sélectionnés pour participer à la finale à Paris le jeudi 14 avril 2016.

PUBLICITÉ

Ils vont représenter la Bourgogne-Franche-Comté ! Le ministère de l’éducation nationale a lancé dans toute la France, un concours photo à l’occasion de "l’année des 30 ans du bac pro".Cette grande opération nationale a permis à des centaines d’élèves de la région, seul ou en équipe, de présenter 59 photographies évoquant le thème : "j’aime ce que je fais, je prépare le monde de demain et je le montre". Deux angles de vue étaient préconisés par le ministère, celui des filières "services" et celui de la "production". Les lycéens et apprentis ont pu, par le prisme de l’appareil photo, valoriser l’alternance et ses outils. C'est une façon de présenter les formations professionnelles sous un œil nouveau.

La région en finale

En Bourgogne-Franche-Comté, deux élèves ont été sélectionnés le 29 mars 2016 lors de la délibération du jury académique de Bourgogne-Franche-Comté :

  •  Philippe Adao, du lycée de la mode Emiland Gauthey de Chalon-sur-Saône (71) pour le secteur "production"
  •   Léonie Petit, du lycée Pasteur Mont Roland de Dole (39) pour le secteur "services"

Tous deux ont attiré le regard du jury car leurs clichés répondaient aux différents critères de sélections : la qualité technique,  la valorisation de la voie professionnelle, le reflet du thème et l’originalité.

Ces deux jeunes élèves lauréats du concours dans la région ont été retenus pour le jury national et iront à Paris le jeudi 14 avril 2016. En tout 28 photographies seront présentées, et six d’entre elles seront sélectionnées : trois dans chaque catégorie (service et prduction).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Grève au lycée Pergaud : un manque de surveillants à l’internat ?

Vendredi 6 décembre 2019, les Assistants d’Éducation (AED) de l’internat garçon du Lycée Pergaud ont décidé de poursuivre la grève contre la réforme des retraites au début de la semaine suivante. Le problème ? Le personnel ne serait pas assez nombreux pour surveiller l'internat selon les AED. Un point que Jean-Luc Gorgol, le proviseur de l'établissement, réfute avec force ce vendredi…