Deux chasseurs jurassiens condamnés

Publié le 16/02/2015 - 14:15
Mis à jour le 16/02/2015 - 14:44

La LPO (Ligue pour la protection des oiseaux) Franche-Comté a fait savoir qu’à la fin du mois de janvier 2015 deux chasseurs jurassiens ont été lourdement condamnés pour destructions de buses variables, une espèce protégée.

Pour destruction d’espèces protégées

"Les faits se sont déroulés entre 2012 et 2013. A Chatenois, dans le Jura, deux chasseurs, dont l’un était vice-président de l’Association communale de chasse agréée (ACCA) et administrateur de l’Association de piégeurs agréés du Jura, ont été reconnus coupables de destruction d’espèces protégées. Dans le but de favoriser un élevage de perdrix et de faisans destinés à la chasse de loisirs, des pièges avaient été disposés pour capturer et tuer les buses variables, espèce sauvage et strictement protégées par la loi. L’installation des pièges appartenant à l’un des deux chasseurs permettait au second d’achever à coup de bâton les oiseaux sauvages", rappelle la LPO.
 
L’association de protection des oiseaux indique qu’à l’issue du procès qui s’est déroulé à la fin du mois de janvier 2015 au tribunal correctionnel de Dole, "les deux chasseurs ont été condamnés à de lourdes amendes, au retrait de leurs permis de chasse et même, pour celui qui a été surpris en train de tuer des buses variables avec un bâton, à de la prison avec sursis. Ils ont en outre été condamnés à verser 3.500 euros de dommages et intérêts aux six associations de protection de la nature qui se sont portées parties civiles dans ce procès, dont bien sûr la LPO Franche-Comté".
 
Et de conclure : "Ces faits ne sont pas sans rappeler l’extraordinaire affaire de destruction d’espèces protégées en bande organisée dont est accusée la Fédération des Chasseurs de Haute-Saône et dont l’audience est attendue prochainement."
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Un entraîneur sportif soupçonné de viols sur mineurs

Un enseignant de 57 ans, entraîneur sportif en Haute-Saône, a été mis en examen pour viols, agressions sexuelles et corruption de mineurs sur plusieurs adolescentes dans les années 1990 et 2000, a indiqué vendredi Etienne Manteaux, le procureur de la République de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.83
partiellement nuageux
le 16/06 à 9h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
7 %

Sondage