Dijon: la Chocolaterie de Bourgogne en redressement judiciaire

Publié le 08/11/2017 - 06:38
Mis à jour le 08/11/2017 - 09:57

La Chocolaterie de Bourgogne, qui emploie 185 personnes à Dijon et connaît des difficultés depuis plusieurs années, a été placée en redressement judiciaire le 31 octobre, a-t-on appris mardi desources concordantes, confirmant une information du Bien Public. 

 ©
©

"Aujourd'hui, nous cherchons un ou plusieurs repreneurs", a indiqué  la directrice générale Céline Boidevezi, précisant que le site dispose de "trois pôles d'activités": les confiseries, les barres chocolatées et aux céréales et le chocolat liquide ou pépites pour cookies vendues à d'autres professionnels du secteur. 

Le tribunal de commerce de Dijon, qui a prononcé l'ouverture du redressement judiciaire, a fixé la date de dépôt des offres au 27 novembre. Une audience est prévue pour faire le point le 4 décembre. "Nous avons des difficultés depuis mi-2016: notre fournisseur unique de cacao à l'époque a déposé le bilan, nous empêchant de livrer nos clients correctement", a expliqué Mme Boidevezi, selon laquelle un plan de refinancement avait été mis en place à l'été 2017 mais beaucoup de clients 
étaient déjà partis. 

L'entreprise, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 48 millions d'euros en 2016, devrait tout juste dépasser 30 M EUR en 2017 et sa trésorerie ne couvre ses besoins que pour quelques mois. Site historique de fabrication des escargots de Bourgogne en chocolat Lanvin, lancés dans les années 1930, l'usine a connu une histoire mouvementée depuis la fin du XXe siècle. 

Reprise à la fin des années 80 par Nestlé -qui y fabriquera ses barres "Lion"-, elle passe dans les années 2000 entre les mains du groupe suisse Barry Callebaut, numéro un mondial du cacao et des préparations à base de chocolat, puis d'un groupe d'investisseurs. 

En 2015, l'usine est placée en redressement judiciaire, avant d'être reprise par les fonds d'investissement néerlandais Varova et Nimbus, entre autres. "On a vu l'entreprise périr sous nos yeux", a déploré l'élu CFDT, Christian Bougnon, qui critique le désengagement "des fonds d'investissement à l'été 2016". "On les tient pour responsable de cette dégradation: ils auraient dû investir ou passer la main", a-t-il ajouté. 

L'entreprise commercialise son propre chocolat "Prestige de Bourgogne" et produit également pour de grandes marques et des enseignes de la grande distribution.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Ouverture des commerces du centre-ville les dimanches avant Noël : la question qui se pose chaque année…

Selon des messages reçus par la rédaction de maCommune.info, plusieurs Bisontines, Bisontins et habitants du Grand Besançon disent n'avoir pas pu faire leurs courses de Noël au centre-ville dimanche 5 décembre en raison de la fermeture de la grande majorité des commerces... à leur grande suprise.

Préparez-vous à passer une Nuit magique de Noël avec les chocolats signés Fabrice Gillotte…

Cette année, l'artisan chocolatier Meilleur ouvrier de France Fabrice Gillotte fait encore rêver les papilles des petits et des grands avec ses créations de La Nuit Magique de Noël. Une nouvelle occasion de plonger dans la douceur des oursons, la délicatesse des truffes, le glacé des marrons, la gourmandise des ours, sans oublier l'originalité des savoureuses des langues de chat en chocolat… et pas seulement. Découverte.

Lancement de la stratégie économique régionale 2022-2028 en Bourgogne Franche-Comté

Vendredi 3 décembre 2021, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région, et Nicolas Soret, vice-président au développement économique, ont lancé les travaux du futur SRDEII (Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation) de La Commanderie à Dole.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.36
légère pluie
le 09/12 à 3h00
Vent
2.18 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
99 %

Sondage