Alerte Témoin

DijOnscOpe : vers une liquidation définitive ?

Publié le 14/05/2013 - 15:42
Mis à jour le 14/05/2013 - 15:48

Le journal en ligne dijOnscOpe qui, fin 2011, avait volontairement mis fin à ses revenus publicitaires pour n’être plus financé que par ses lecteurs avait été placé en redressement judiciaire en novembre dernier. Il semblerait que l’on s’oriente, ce mardi 14 mai 2013, vers une liquidation.

dijonscope.jpg
©dr

presse en ligne

"Qui sauvera le « soldat dijonscope » et son idéal de presse de la liquidation définitive ? Il nous reste désormais quelques heures pour réunir les 90.000 € nécessaires au maintien de notre activité", s’interrogeait ce mardi 14 mai 2013 au matin Sabine Torres, directrice du journal en ligne dijOnscOpe, basé à Dijon.

"Nous savions que miser sur les abonnements payants de nos lecteurs constituerait un défi immense : à la fois redorer le blason de la presse quotidienne régionale en déclin et légitimer le paiement d’une édition 100% numérique alors que tout semble gratuit sur le web", expliquait-elle en novembre dernier, alors qu'elle avait fait le choix un an auparavant d’abandonner les revenus publicitaires pour financer son site d’informations locales au profit du seul soutien financier de ses lecteurs.

Médiapart pour exemple

Un défi qui ne pouvait être relevé qu’avec un minimum de 3.500 abonnés annuels. "En-dessous de ce seuil, l’hémorragie financière se poursuit. Il a fallu trois ans à notre confrère et partenaire Mediapart pour atteindre son équilibre ; dijonscope n’a pas la prétention d’y arriver plus rapidement. Or le temps presse car nous ne disposons pas de la même marge de manœuvre ; vous êtes aujourd’hui près de 2.000 abonnés, dont 1.000 abonnés annuels", précisait Sabine Torres à cette époque, alors que dijOnscOpe avait été placé en redressement judiciaire, avec l’objectif à court terme de développer ses abonnements d’une part et de d’ouvrir le capital d’autre part mais sous certaines conditions.

Mise en liquidation, ce 14 mai ?

Un objectif apparemment loin d’être atteint puisqu’il semble qu’une décision de liquidation devrait tomber dans la journée…. sauf rebondissement de dernière minute ! Sabine Torres annonçait effectivement ce matin, à peine avant 8h, sur son site : "M’appuyant sur un projet de développement efficace et rentable, j’étais parvenue à constituer les prémisses d’un tour de table d’investisseurs pour recapitaliser l’entreprise. Et obtenir un plan de continuation lors de notre audience prévue ce mardi 14 mai 2013 devant le tribunal de commerce de Dijon. Malheureusement, ce projet n’a – pour l’instant - pas abouti".

En attendant, l’accès au site d’informations dijOnscOpe est gratuit, à compter de ce jour. Jusqu’à quand ?

A suivre…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Démarchage téléphonique : « Le Sénat ne doit pas rouvrir la boite de Pandore » (UFC Que choisir)

Après avoir obtenu d’importantes avancées à l’Assemblée nationale pour lutter contre le fléau du démarchage téléphonique dont sont victimes 9 Français sur 10, l’ADEIC, l’AFOC, l’ALLDC, la CSF, le CNAFAL, la CNAFC, la CLCV, Familles de France, Familles Rurales, l’UFC-Que Choisir et l’UNAF s’alarment aujourd’hui de leur possible détricotage par la Haute Assemblée.

Les déploiements et la poursuite des raccordements en fibre reprennent sur le réseau Doubs Très Haut Débit

Alors que la crise sanitaire actuelle souligne encore davantage l'importance de l'accès au très haut débit pour tous, que ce soit pour télétravailler, soigner à distance ou encore assurer la continuité de l'éducation, du lien social et des loisirs, le Syndicat Mixte Doubs Très Haut Débit annonce dans un communiqué du 2 juin 2020, la reprise pleine et entière du grand plan départemental de déploiement de la fibre optique sur le territoire du Doubs.

Déconfinement phase 2 : qu’est-ce qui va changer à Besançon à partir du 2 juin ?

Suite à l’annonce du Premier ministre Edouard Philippe, la Région Bourgogne-Franche-Comté est désormais classée en zone verte. Dans ces conditions, sous réserve des autorisations préfectorales nécessaires, la Ville de Besançon annonce les réouvertures des écoles, des cafés et des restaurants, des piscines publiques, etc.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.3
légère pluie
le 03/06 à 18h00
Vent
2.58 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
66 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune