Discrimination : une discothèque de Besançon épinglée

Publié le 20/06/2010 - 22:49
Mis à jour le 20/06/2010 - 22:49

SOS Racisme a annoncé avoir organisé, dans la nuit de samedi à dimanche, une nouvelle "Nuit du testing" à l’entrée de discothèques à Paris et en province. Dix cas de discrimination raciale ont été relevés dans 9 établissements sur les 66 testés, dont la 8è avenue à Besançon.

PUBLICITÉ
Pour cette opération, SOS Racisme dit avoir mobilisé plus de 150 "testeurs" qui se sont présentés devant les portes de boîtes de nuit dans 14 villes françaises.

Ces résultats montrent que les boîtes de nuit qui refusent ainsi l’entrée à des jeunes "pratiquent une logique de seuil de tolérance inadmissible", estime l’association dans un communiqué. SOS racisme dénonce "l’inégal accès des jeunes aux loisirs et à la fête".

 
En plus des plaintes déjà déposées dans la foulée de ce testing, l’association annonce qu’elle va interpeller les maires et les préfets des territoires concernés, qui ont la possibilité de prendre des sanctions administratives à l’encontre des établissements concernés, afin de "les mettre face à leurs responsabilités".
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

"Je suis loin d'être aux 35 heures. La mairie c'est tout le temps", déclare Adrien Pellegrini (LR), constructeur immobilier de 40 ans et maire de La Longeville (Doubs) depuis 2014. Cette commune boisée de 800 habitants, qui compte neuf fermes laitières et de nombreux travailleurs frontaliers, est située dans le Jura, près de la frontière suisse.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.52
ciel dégagé
le 15/09 à 18h00
Vent
1.41 m/s
Pression
1021.58 hPa
Humidité
76 %

Sondage