Dossier Alstom : "C'est Siemens qui sera aux commandes"

Publié le 10/10/2017 - 09:01
Mis à jour le 10/10/2017 - 13:34

Le comité régional du PCF, le PCF 90 et 25 expriment leurs inquiétudes sur l’avenir d’Alstom depuis son mariage ferroviaire avec Siemens ce 27 septembre 2017. Siemens est entré au capital d’Alstom à hauteur de 50 % dans le cadre d’un rapprochement « entre égaux », ce que dément le PCF. L’Etat n’est pas actionnaire du groupe.

 ©
©

"Siemens-Alstom n'est pas une alliance entre égaux. C'est Siemens qui sera aux commandes car il est majoritaire au capital, majoritaire au conseil d'administration et pèse dix fois plus que sa filiale ferroviaire qui fusionne avec Alstom", explique dans un communiqué commun Yvelyne Ternant secrétaire du Comité régional du PCF, José Ardura secrétaire départemental du PCF 90 et Thibaut Bize pour le PCF 25.

Le deuxième point souligné est le manque d'engagement vis-à-vis de l'emploi : "l'équilibre des sites et de l'emploi n'est nullement garanti : il n'y a aucun engagement au delà de 4 ans, et on ne voit pas en quoi la présence de trois -"experts"- français dits -"indépendants"- avec droit de veto pourrait garantir la pérennité des sites français."

Concernant les emplois, le PCF évoque notamment la vente d'Alstom-Energie à l'américain Général Electric en novembre 2015 : "Les 1000 emplois annoncés, dont se réjouissaient bruyamment les élus locaux Francs-Comtois, se sont transformés en 1000 emplois perdus. Les députés et les maires LREM et LR qui soutiennent la mise sous contrôle de Siemens feraient bien de s'en souvenir".

Ce que demande le PCF pour l'avenir d'Alstom :

  • Que l'état reprenne la main dans le capital et le CA en "achetant à un prix raisonnable les 28,3 % d' actions de Bouygues, comme cela avait été annoncé par le précédent  gouvernement. La parole publique ne saurait être à ce point discréditée".
  • Que les collectivités locales et la SNCF "se préoccupent davantage des retombées sur les territoires de leurs commandes ferroviaires".
  • Que les syndicalistes, les élus locaux et les représentants des groupes parlementaires "soient partie prenante du futur comité de suivi".
  • "Qu'une commission parlementaire soit créée pour enquêter sur les conditions douteuses des deux dernières opérations de fusion et donner des perspectives de développement industriel aux secteurs énergétiques et ferroviaires".      
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.1
couvert
le 26/05 à 6h00
Vent
0.54 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
87 %