Doubs: le rectorat dénonce le détournement d'une vidéo de ses fins pédagogiques

Publié le 09/05/2014 - 23:36
Mis à jour le 10/05/2014 - 12:27

Le rectorat de l'académie de Besançon a condamné vendredi 9 mai 2014 le "détournement" et "l'instrumentalisation" d'une vidéo pédagogique réalisée par un collège du Doubs, diffusée et vertement critiquée sur le site internet d'un mouvement opposé à la théorie du genre.

dsc_1947.jpg
Image d'illustration ©roman
PUBLICITÉ

Début 2014, une vidéo tournée par des élèves de 5ème du collège Edgar Faure de Valdahon (Doubs), d'après le récit "Il/Elle" du recueil "Histoires pressées" de Bernard Friot, a été mise en ligne sur le site de l'établissement via Youtube.
Ce "court métrage à contenu pédagogique (...) a été détourné pour servir la cause du mouvement radical 'Journée de Retrait de l'Ecole' (JRE)" dans son "combat selon lequel la théorie du genre serait enseignée à l'école", a déploré le rectorat de Besançon.
Le site internet de la JRE, qui milite "pour l'interdiction de la théorie du genre sous toutes ses formes dans les programmes scolaires" en organisant des journées de retrait des enfants de l'école, a publié cette vidéo sur son site, provoquant de nombreux commentaires négatifs, a constaté l'AFP.
Dans le film, un petit garçon et une petite fille se rasent et se maquillent en même temps, chacun de leur côté, concluant: "Rouge à lèvres, moustaches, fard à paupières, cravate, parfait, c'est parfait comme ça, alors non, il/elle ne décidera pas, pas aujourd'hui, pas encore en tout cas".
"Ce travail pédagogique et éducatif a été imaginé et réalisé à partir d'un texte de Bernard Friot qui est un célèbre auteur de jeunesse, préconisé par le ministère de l'Éducation nationale pour les cours de français au collège", a souligné le rectorat, qui a porté plainte.
Le recteur "assure à l'enseignant qui a réalisé et exploité cette vidéo à des fins purement pédagogiques, tout son soutien" et "demande impérativement que l'anonymat de cet enseignant et des élèves qui apparaissent sur cette vidéo soit préservé", selon le communiqué.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un étudiant s’immole à Lyon : appel au rassemblement contre la précarité devant le Crous de Besançon ce soir

Le syndicat Solidaires Etudiant.e.s lance un appel à un rassemblement national le 12 novembre 2019 devant les CROUS de toute la France suite au geste désespéré d'un étudiant en grande précarité à Lyon vendredi dernier. L'ASDE (Association Solidaires de Défense des Étudiant.e.s,) appelle donc à se rassembler devant le CROUS de la Bouloie à Besançon mardi 12 novembre à 18 heures.

Exercice dans les établissements scolaires : un parent d’élève armé d’un fusil va venir, que faire ?

Afin d’entrainer les 250 000 élèves et l’ensemble de la communauté éducative, un exercice attentat-intrusion a été déclenché ce jeudi 7 novembre 2019 à 14 h 15 dans les établissements scolaires de la région. Le scénario ? Un parent d'élève furieux armé d'un fusil annonce sa venue...

Suicide d’une directrice d’école : le SNUipp-FSU interpelle le recteur de Besançon dans une lettre ouverte

Suite au suicide de Christine Renon et à la lettre qu’elle a laissée, les syndicats FSU, UNSA-Education, FNEC-FO, SGEN-CFDT, FERC-CGT et SUD-Education ont réclamé un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) exceptionnel qui aura lieu le 6 novembre 2019. Dans le Doubs, le SNUipp-FSU s’adresse au recteur de l’académie de Besançon et à l’IA-DASEN du Doubs par une lettre ouverte…

À la recherche d’un projet ? « la boussole des jeunes », un site internet pour les 16 à 30 ans…

EMPLOI • Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.07
partiellement nuageux
le 15/11 à 18h00
Vent
0.63 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
93 %

Sondage