L'horloger de luxe Pequignet placé en liquidation judiciaire

Publié le 01/12/2016 - 18:41
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:36

Le fabricant de montres de luxe Pequignet, dernier représentant de la haute horlogerie française, qui emploie 42 salariés à Morteau (Doubs), a été placé en liquidation judiciaire ce mercredi 30 novembre 2016 par le tribunal de commerce de Besançon, a-t-on appris ce jeudi 1er décembre 2016 auprès de la direction. 

 ©
©

Le tribunal a accordé à l'entreprise une poursuite d'activité de 3 mois pour lui permettre de trouver un repreneur, a indiqué  Florence Sentilhes, présidente du directoire de Pequignet. Les candidats à la reprise ont jusqu'au 8 février prochain pour déposer une offre. 

La société Pequignet, placée en redressement judiciaire avant sa reprise en 2012, s'est trouvée en difficulté en raison de "la forte dégradation du marché de l'horlogerie" depuis 2015, a-t-elle expliqué. Le carnet de commande de l'horloger a progressivement baissé, alors que "certains clients étaient pris dans la tourmente de la crise horlogère", a ajouté la direction. "Pequignet, c'est la dernière entreprise de haute horlogerie en France ayant développé son propre calibre, le Calibre Royal, un mouvement de manufacture à multiples complications", ces fonctions qui viennent s'ajouter à l'affichage de l'heure, souligne Mme Sentilhes qui a "bon espoir de trouver un repreneur pour ce fleuron de l'horlogerie de luxe". 

  • Crée en 1973 à Morteau, dans le berceau de l'horlogerie française, près de la frontière suisse, l'horloger Pequignet a enregistré 4,7 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015. 
(AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

« Passoires thermiques »: l’audit énergétique obligatoire à nouveau reporté

Nouveau report pour l'entrée en vigueur de l'audit énergétique obligatoire en cas de vente d'une maison ou d'un immeuble en monopropriété classé F ou G au titre du diagnostic de performance énergétique (DPE). Cette mesure visant à lutter contre les "passoires thermiques"a été reportée au 1er avril 2023, a annoncé début août Olivier Klein, le ministre du Logement

Alstom : le site de Reichshoffen cédé à l’espagnol CAF

Le site Alstom de trains régionaux à Reichshoffen dans le Bas-Rhin est passé entre les mains de l’espagnol CAF le 1er août 2022. Il s'agit de l'ultime étape de la réorganisation du constructeur ferroviaire imposée par Bruxelles après l’acquisition de Bombardier Transport.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.55
nuageux
le 17/08 à 15h00
Vent
0.39 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
48 %

Sondage