Alerte Témoin

Dress'Ko déménage, l'aventure continue à Besançon !

Publié le 20/02/2017 - 07:00
Mis à jour le 23/01/2019 - 16:11

Après 4 ans à Chateaufarine, le magasin Dress'Ko déménagera pour s'installer au centre commercial de la chaufferie à bois rue de Dole à Besançon, une zone dédiée à l'habitat, au mois d'avril 2017. En attendant, Dress'Ko vide son stock avec des promotions à partir de -50%

PUBLI-INFO

Suite à plusieurs inondations survenues ces derniers mois dans le magasin Dress'Ko sur les hauteurs de Chateaufarine, Benoît Vuillemin, directeur du magasin, souhaite "continuer l'aventure de son enseigne". "L'entreprise va bien et on est ravi de rejoindre des enseignes telles que Moyse 3D, Lino tapis ou encore Salon Center sur ce site commercial", nous explique-t-il.

Pendant le déménagement, l'activité se poursuivra : "il sera toujours possible de demander des devis, prendre des mesures, proposer un panel complet ou encore aménager les projets de nos clients", précise Benoît Vuillemin. 

Un nouveau showroom avec des produits 100% made in France 

Dès l'ouverture de Dress'Ko rue de Dole, sur une surface de 300 m2, un nouveau showroom présentera la nouvelle gamme de la marque indépendante bisontine, du placard classique au dressing sur-mesure en passant par le lit rabattable et l'équipement de sous-escalier. "Notre premier métier est de faire gagner de la place à nos clients, c'est une vraie spécialité", nous confie Benoît Vuillemin. "Nous sommes très reconnus dans le monde du sur-mesure grâce à nos produits 100% made in France car nous considérons qu'il est important de mettre en valeur les produits français", ajoute-t-il. 

Liquidation du stock à partir de -50% ! 

Avant de quitter ses locaux, Dress'Ko souhaite faire profiter ses clients de promotions sur la totalité de son stock. Jusqu'au 31 mars, placard, fauteuils, canapés, déco, luminaires, dressing sont à prix cassés, dès -50%. 

Info + 

Dress'Ko, bientôt à Dijon ? En tous cas, c'est ce que souhaite Benoît Vuillemin : "J'aimerais développer Dress'ko à Dijon mais pas avant début 2018." 

Infos pratiques

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Les techniciens d’Enedis mobilisés durant le confinement : déjà plus de 1.000 interventions

Comme lors de la mobilisation pour les aléas climatiques, les équipes d'Enedis (ex ERDF),  en charge du réseau et de la distribution d'électricité, sont sur le terrain. Sur les territoires Alsace et Franche-Comté, 350 salariés sont mobilisés dans le cadre du service essentiel, 24h/24 et sept jours sur sept.

Automobile : les syndicats de PSA veulent attendre la fin du pic pour relancer la production

Coronavirus • Ils mettent en garde contre une reprise prématurée de la production. Les syndicats du groupe automobile estiment qu’il est nécessaire d’attendre la fin du pic épidémique pour relancer une production "de voitures qui ne sont pas vendues". La CGT dit cependant ce lundi soir son accord pour fabriquer des respirateurs à Poissy.

Crise économique du coronavirus : BGE Franche-Comté s’engage auprès des Travailleurs indépendants

Dans le contexte sanitaire actuel et au vu des conséquences sur les petites entreprises suite au confinement entamé depuis le 17 mars 2020, le réseau BGE en lien avec Le Ministère du Travail a missionné les BGE sur les territoires pour qu’elles apportent aide et conseils aux travailleurs indépendants les plus fragiles.

Entreprises, vous avez des surblouses, des masques…? Faites vous connaître

Appel au don de matériel de protection • Pour répondre aux besoins en matériel manquant dans les établissements de santé, la CCI du Doubs coordonne un nouvel appel aux dons de matériels de protection. L'hôpital de Besançon a par exemple un besoin urgent de surblouses pour le personnel soignant.
Offre d'emploi
 10.43
ciel dégagé
le 31/03 à 12h00
Vent
5.72 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
40 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune