Alerte Témoin

"Drogue", "armes", "caillassage", "agressions"… Des enseignants du collège Diderot à Besançon exercent leur droit de retrait

Publié le 08/12/2016 - 11:58
Mis à jour le 08/12/2016 - 18:06

Des enseignants et membres du personnel du collège Diderot à Besançon ont décidé d'exercer leur droit de retrait ce jeudi 8 décembre 2016 suite à "une dégradation rapide du climat scolaire" ayant des "conséquences lourdes" sur des élèves et des personnels. Une délégation sera reçue par le Directeur académique des services de l'éducation nationale (Dasen) ce jeudi après-midi. 

college_diderot.jpg
image d'ilustration (archives) ©roman
PUBLICITÉ

Selon un communiqué des personnels de l'établissement datant du 7 décembre, des faits graves se sont produits dans son enceinte. : 

  • "Le 29 novembre : découverte de stupéfiants et de différentes armes de catégorie D (couteau, matraque télescopique, arme factice) dans le cartable de 4 élèves en classes de 5e et 4e."
  • "Le 1er décembre : caillassage d'une salle de réunion où se déroulait un conseil de classe puis insultes envers des personnels."
  • "Le 5 décembre : agression physique et verbale d'une professeure par un élève pourtant sans antécédent." 
  • "À cela, s'ajoutent, quotidiennement, des incivilités et des insultes de plus en plus pesantes pour tous les personnels du collège." 

"Pour eux comme pour nous, un tel climat n'est plus supportable !" 

Pour les membres du personnel de l'établissement, certaines sanctions prononcées face à ces différents faits sont jugées "insuffisantes puisque la plupart des élèves impliqués ont, depuis, réintégré le collège."

Plusieurs questions sont posées : "Pouvons-nous enseigner sereinement dans une situation d'insécurité permanente ? Que répondre à la très grande majorité 'élèves désirant apprendre dans les meilleures conditions et qui pâtissent de ce climat anxiogène ? Comment supporter de voir l'impuissance, le désarroi, ou la détresse de professeurs s'exprimer de manière croissante et quotidienne ?" 

Dans ce contexte, les personnels du collège ont décidé d'exercer leur droit de retrait. "Pour eux comme pour nous, un tel climat n'est plus supportable !", est-il conclu dans le communiqué. 

Le Directeur académique des services de l'éducation nationale (Dasen) recevra une délégation du personnel de l'établissement ce jeudi après-midi.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Planoise : « Collège Mort » à Diderot

Les parents n'ont pas envoyé leurs enfants au collège Diderot lundi 17 février 2020 à Besançon pour protester contre la perte des postes d'enseignants référents en éducation prioritaire renforcée (Rep+) de Planoise. Mardi, ce sont les enseignants qui seront en grève avant une marche dans les rues du quartier en fin de journée. Dans le Doubs, la baisse des moyens dans les secteurs sensibles provoque également la grogne à l'école Mandela de Bethoncourt et au Collège Lou Blazer de Montbéliard.

Baisse des dotations horaires au collège Diderot : Anne Vignot tient à apporter son soutien aux personnels de l’établissement

Comme nous le dénonçait le Snes FSU dans un article en date du 6 février dernier, les moyens vont baisser pour la rentrée 2020 dans les collèges et lycée. Ce 16 février 2020, Anne Vignot, candidate à l'élection municipale de Besançon, souhaite apporter son soutien aux personnels du collège Diderot.

Orientation : programme 2020 des portes ouvertes des collèges, lycées et universités en Franche-Comté…

Futurs collégiens, lycéens et étudiants doivent penser à leur avenir notamment en visitant des établissements et choisir celui qu'ils considèreront comme le meilleur… Voici le calendrier 2020 des portes ouvertes en Franche-Comté. De nombreux rendez-vous sont au programme ce samedi 15 février 2020.

« Mise à pied » d’un professeur à Dole : une mobilisation prévue mardi 18 février

Le syndicat CGT du lycée Duhamel de Dole a tenu alerter l'opinion publique le 12 février 2020  dans le cadre de la "mise à pied" d'un professeur suite à sa "participation à la contestation des épreuves d'E3C". Les organisations syndicales, SNES-FSU, Snuep-FSU, CGT Educ’Action, SUD Education, Unsa Education et SNFOLC se mobiliseront le mardi 18 février à partir de 11h45 Avenue Charles Laurent Thouverey à Dole. Pour rappel,  Une pétition a été mise en ligne.