"Drogue", "armes", "caillassage", "agressions"… Des enseignants du collège Diderot à Besançon exercent leur droit de retrait

Publié le 08/12/2016 - 11:58
Mis à jour le 08/12/2016 - 18:06

Des enseignants et membres du personnel du collège Diderot à Besançon ont décidé d'exercer leur droit de retrait ce jeudi 8 décembre 2016 suite à "une dégradation rapide du climat scolaire" ayant des "conséquences lourdes" sur des élèves et des personnels. Une délégation sera reçue par le Directeur académique des services de l'éducation nationale (Dasen) ce jeudi après-midi. 

college_diderot.jpg
image d'ilustration (archives) ©roman
PUBLICITÉ

Selon un communiqué des personnels de l’établissement datant du 7 décembre, des faits graves se sont produits dans son enceinte. : 

  • « Le 29 novembre : découverte de stupéfiants et de différentes armes de catégorie D (couteau, matraque télescopique, arme factice) dans le cartable de 4 élèves en classes de 5e et 4e. »
  • « Le 1er décembre : caillassage d’une salle de réunion où se déroulait un conseil de classe puis insultes envers des personnels. »
  • « Le 5 décembre : agression physique et verbale d’une professeure par un élève pourtant sans antécédent. » 
  • « À cela, s’ajoutent, quotidiennement, des incivilités et des insultes de plus en plus pesantes pour tous les personnels du collège. » 

« Pour eux comme pour nous, un tel climat n’est plus supportable ! » 

Pour les membres du personnel de l’établissement, certaines sanctions prononcées face à ces différents faits sont jugées « insuffisantes puisque la plupart des élèves impliqués ont, depuis, réintégré le collège. »

Plusieurs questions sont posées : « Pouvons-nous enseigner sereinement dans une situation d’insécurité permanente ? Que répondre à la très grande majorité ‘élèves désirant apprendre dans les meilleures conditions et qui pâtissent de ce climat anxiogène ? Comment supporter de voir l’impuissance, le désarroi, ou la détresse de professeurs s’exprimer de manière croissante et quotidienne ? » 

Dans ce contexte, les personnels du collège ont décidé d’exercer leur droit de retrait. « Pour eux comme pour nous, un tel climat n’est plus supportable ! », est-il conclu dans le communiqué. 

Le Directeur académique des services de l’éducation nationale (Dasen) recevra une délégation du personnel de l’établissement ce jeudi après-midi.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

"Non à l'amendement Grosperrin" • Mardi 14 mai 2019 le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC (affilié FSU) organise une assemblée générale à partir 18h suivi d'un apéro revendicatif devant la permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin au 34 rue Bersot à Besançon.

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Le quartier de Planoise à Besançon fait partie des 80 territoires « prioritaires » sélectionnés pour accueillir un dispositif « cité éducative ». Ce dernier servira à coordonner les services d'Etat, les collectivités, les associations et les habitants pour accompagner l'enfant de 3 à 25 ans autour du cadre scolaire. Une enveloppe de 100 millions d'euros sur trois ans sera débloquée pour aider les collectivités dans leurs démarches.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.43
ciel dégagé
le 26/05 à 9h00
Vent
1.9 m/s
Pression
1017.69 hPa
Humidité
74 %

Sondage