Planoise : le quartier devient officiellement un écoquartier

Publié le 27/03/2023 - 14:15
Mis à jour le 16/04/2023 - 22:30

Lundi 27 mars à 10h30, plusieurs élus et acteurs locaux se sont réunis place des Nations pour officialiser la labellisation de Planoise en tant qu'écoquartier. Les partenaires du projet ont signé une charte commune à 12h30.

"Qu'est-ce qu'un écoquartier et en quoi cela changera quelque chose pour nous ?" demandait une habitante de Planoise à la maire de la ville lors de la conférence de presse. "Un écoquartier est un quartier qui possède un réseau de chaleur renouvelable et qui dispose de bâtiments rénovés, d'espaces verts et de transports en commun" a répondu Anne Vignot. Selon la maire, le quartier de Planoise possédait déjà "toutes les qualités de l'écoquartier" avant l'officialisation de ce nouveau label.

Six partenaires locaux et une vingtaine d'engagements

Des qualités reconnues qui se heurtent toutefois à un climat difficile suite au trafic de stupéfiants continu au sein du quartier. Pour les élus et les partenaires associés, cette nouvelle charte écoquartier "permettrait de redorer l'image en lutant contre la dégradation sociale". Pour mener à bien ces objectifs, plusieurs acteurs locaux dont la Ville de Besançon, GBM, Habitat 25, Néolia, Loge.Gbm et Aktya se sont unis avec l'objectif de concrétiser plusieurs engagements :

  • De nouveaux équipements, dont un logement social associé à une crèche 

Ce nouveau bâtiment multi-fonctionnel serait destiné aux personnes souhaitant louer un appartement type T4. "Ce serait des espaces individualisés avec des espaces verts avec des accès à différents niveaux", a précisé un membre de l'entreprise Néolia. Ce bâtiment rénové permettrait d'utiliser des circuits courts et de prendre en compte les contraintes des usagers.

  • Récup'mobile 

Aux côtés d'Habitat 25, ce nouveau projet permettrait de limiter la production de déchets et de développer des filières de recyclage dans une logique d'économie circulaire.

  • Rénovation énergétique, enquête sur la santé et protection de la biodiversité 

Ces actions permettraient de proposer des formes urbaines adaptées pour "lutter contre l'étalement urbain". Elles viseraient la sobriété énergétique et la diversification des ressources au profit des énergies renouvelables.

  • Réseau de chaleur 

En partenariat avec la Ville de Besançon et le Grand Besançon Métropole, cet engagement permettrait de valoriser la sobriété énergétique au profit d'énergies de récupération comme le soleil.

  • Centre commercial Île-de-France, centre médical et futur numérique

Avec l'entreprise immobilière Aktya, cette action permettrait d'intégrer la dimension financière dans une approche de coût global, de contribuer à un développement économique et de favoriser la diversité des fonctions et leur proximité. Aussi, cela permettrait d'intégrer les enjeux de santé notamment la qualité de l'air et de favoriser la transition numérique vers une ville intelligente.

  • Projet NPRU

GBM et les collectivités désirent favoriser la qualité de vie avec des paysages et une architecture adaptée. Mais aussi, des balades urbaines, une mobilité douce et une auto-réhabilitation afin de mettre en oeuvre les conditions du vivre-ensemble et de la solidarité.

  • Préservation des espaces verts 

La Ville souhaite également préserver et valoriser la biodiversité, les sols et les milieux naturels.

Info +

Cette action s’inscrit dans un programme multipartenarial de plus de 183 millions d’euros, soutenu par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine.

1 Commentaire

Bravo à notre Maire Anne VIGNOT ! En consacrant du temps de fonctionnaire et d'élus à la labellisation d'EcoQuartier pour Planoise, Madame VIGNOT répond aux attentes des habitants du quartier et plus largement aux attentes des bisontins. A quand la ferme promise pour Planoise? Ce projet est attendu avec impatiente par chaque planoisien et planoisienne, ! Merci pour ces belles initiatives si utiles aux habitants. Quand je pense que de mauvais esprits manifestent pour plus de sécurité...l'environnement est la priorité, un point c'est tout.
Publié le 28 mars 2023 à 15h26 par Stéphane GENTIL • Membre

Un commentaire

  • sgainaux@gmail.com dit :

    Bravo à notre Maire Anne VIGNOT !

    En consacrant du temps de fonctionnaire et d’élus à la labellisation d’EcoQuartier pour Planoise, Madame VIGNOT répond aux attentes des habitants du quartier et plus largement aux attentes des bisontins.

    A quand la ferme promise pour Planoise? Ce projet est attendu avec impatiente par chaque planoisien et planoisienne, ! Merci pour ces belles initiatives si utiles aux habitants.

    Quand je pense que de mauvais esprits manifestent pour plus de sécurité…l’environnement est la priorité, un point c’est tout.

Laisser un commentaire

Politique

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national au ont, à leur tout, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.63
couvert
le 14/04 à 15h00
Vent
2.18 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
66 %