Élection municipale 2020 : J-P Allenbach s'interroge sur la dette de la Ville de Besançon...

Publié le 09/12/2019 - 18:23
Mis à jour le 09/12/2019 - 18:23

Le président du Mouvement Franche-Comté, qui a longtemps lutté contre la fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté et se présente pour l’élection municipale 2020, s’interroge ce mois de décembre 2019 sur la dette des villes lors des campagnes électorales…

Jean-Philippe Allenbach ©Alexane Alfaro ©
Jean-Philippe Allenbach ©Alexane Alfaro ©

S’il est élu, Jean-Philippe Allenbach, fera "immédiatement réaliser un audit des finances de la ville et de l’agglomération par un cabinet privé indépendant qui examinera, entre autres, le détail de leurs emprunts, la pertinence de leurs subventions et l'efficience de leur organisation administrative", est-il indiqué dans un communiqué.

Le candidat dit vouloir "annuler celle existante de 283 millions d’euros (113 pour Besançon + 170 pour l’agglomération), souscrite à un taux moyen d’environ 2 %,  via un nouvel emprunt au taux maximum de 0.5 %". : Cela fera "économiser chaque année plusieurs millions d’euros d’intérêts".

Plus généralement,  il s’engage à "gérer les finances en toute transparence vis-à-vis des habitants afin de rompre avec la culture du secret qui a prévalu très largement  jusque là pour tout ce qui touche aux finances municipales".

Ainsi, par exemple,  pour le tramway de Besançon "où le citoyen a été tenu dans l’ignorance de son taux de rentabilité effectif par rapport à celui prévu de 8.5%,  des conditions exactes des emprunts souscrits, des taux de fraude et de recouvrement des amendes", explique-t-il en poursuivant : "Et surtout du nombre de personnes qui finalement auront renoncé à la voiture pour prendre le tram puisque tel était le but principal du projet". Le candidat regrette également qu'il n'y ait pas eu de "publication du bilan socio-économique du tramway".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Dépénalisation du cannabis : les élus de Générations, Social, Ecologie, Démocratie approuvent les propos de la maire

Suite aux déclarations publiques de la maire et de Benoît Cypriani, adjoint en charge de la sécurité, de la lutte contre les incivilités, de la tranquillité publique, sur la dépénalisation du cannabis, les élus du groupe Générations, Social, Ecologie, Démocratie ont souhaité réagir par voie de communiqué de presse signé du président du groupe Kévin Bertagnoli. 

Planoise : des élus proposent de « renforcer la présence d’adultes pour accompagner les collégiens »

Le 28 septembre, par voie de communiqué de presse, les conseillers départementaux du Doubs Monique Choux et Aly Yugo, tous deux résidents à Planoise à Besançon, ont partagé des propositions pour le quartier lors de la dernière assemblée départementale. Parmi elles, renforcer la présence d'adultes pour accompagner les collégiens, quand ils doivent passer par des points de deals.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 29 septembre 2022

Les conseillers municipaux de la Ville de Besançon se réunissent l’hôtel de Ville de Besançon ce jeudi 29 septembre pour leur séance du conseil municipal de rentrée après deux mois. A l’ordre du jour : la crise énergétique, plan de rénovation des écoles, projet Grette-Brulard-Polygone, nouvelle possibilité pour les élus municipaux d’obtenir le paiement de tout ou partie des indemnités en Pive, etc.

Pornographie : un rapport du Sénat qui dénonce des « violences systémiques »

Ce mardi 27 septembre, quatre sénatrices de divers partis politiques ont rendu un rapport accablant dénonçant de nombreuses et graves dérives dans l’industrie du porno. « Violences systémiques », l’exploitation des femmes, des mineurs trop facilement exposés à la pornographie… Ce rapport intitulé "Porno : l'enfer du décor" appelle le gouvernement à agir.

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.86
ciel dégagé
le 03/10 à 15h00
Vent
4.13 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
63 %

Sondage