Emploi : encore trop d'inégalités hommes-femmes (Organisation internationale du travail)

Publié le 08/03/2018 - 09:35
Mis à jour le 08/03/2018 - 13:35

Les écarts entre les taux d'activité des femmes et des hommes restent encore trop importants, a averti ce mercredi 7 mars 2018 l'Organisation internationale du travail (OIT), qui craint même leur accroissement dans les prochaines années.

money-1339295_960_720.jpg
© Peter Facebook/Pixabay
PUBLICITÉ

« La principale constatation est que les femmes ont toujours beaucoup moins de chances que les hommes de participer au marché du travail en moyenne mondiale« , explique l’OIT dans un rapport publié à la veille de la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars. Ainsi, pour dix hommes ayant un emploi, seules six femmes en ont un, selon l’OIT.

Salaire : 20% de moins que les hommes

Les inégalités entre les sexes persistent également en ce qui concerne les salaires moyens, souligne par ailleurs l’OIT. Dans un échantillon de pays développés, émergents et en développement, les femmes gagnent en moyenne 20% de moins que les hommes.

Le rapport se penche sur la dernière décennie et évalue les perspectives des femmes sur le marché du travail en examinant les écarts entre hommes et femmes à partir d’une sélection d’indicateurs statistiques, à savoir le taux d’activité, le chômage, l’emploi informel et la pauvreté au travail.

« Il montre que non seulement les femmes ont moins de chances que les hommes de participer au marché du travail, mais que, lorsqu’elles y participent, elles risquent davantage d’être au chômage ou d’occuper un emploi qui ne relève pas de la législation sur le marché du travail, des règles de sécurité sociale et des conventions collectives pertinentes », pointe le rapport.

Quatre fois plus d’hommes en fonction d’employeurs

S’intéressant aux chefs d’entreprise, les auteurs notent qu’à l’échelle mondiale quatre fois plus d’hommes que de femmes exercent la fonction d’employeur en 2018.

Les disparités de genre se retrouvent aussi dans les postes d’encadrement, où les femmes continuent de se heurter à des obstacles sur le marché du travail quand il s’agit d’accéder à ce type de postes, constate l’OIT. Le taux d’activité global des femmes, de 48,5% en 2018, est largement inférieur à celui des hommes (75,0%).

Depuis 1990, l’écart s’est réduit en grande partie jusqu’en 2009, puis « le rythme d’amélioration, qui ralentit depuis 2009, devrait marquer le pas en 2018-2021 et peut-être même s’inverser, ce qui pourrait réduire à néant les améliorations relativement mineures obtenues au cours de la dernière décennie ». L’évolution est toutefois différente selon les niveaux de développement des
pays.

L’écart se réduit dans les pays en développement

Ainsi, l’écart entre l’activité des hommes et celle des femmes se réduit dans les pays en développement et les pays développés, mais continue de se creuser dans les pays émergents. Cet écart grandissant dans les pays émergents n’est pas forcément négatif car, comme l’expliquent les auteurs du rapport, il « reflète également le fait qu’un nombre croissant de jeunes femmes suivent une éducation formelle, ce qui retarde leur entrée sur le marché du travail ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.04
légère pluie
le 20/06 à 18h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1015.84 hPa
Humidité
93 %

Sondage