Alerte Témoin

Emploi: seulement 36 % des seniors francs-comtois sont au travail

Publié le 27/05/2010 - 08:39
Mis à jour le 27/05/2010 - 08:39

En présentant mercredi une étude sur l'emploi des seniors en Franche-Comté, l'INSEE a mis le doigt là où ça fait mal. On est très loin de la barre des 50% de seniors encore salariés.

1274941188.jpg
En janvier 2008, Christine Lagarde, ministre de l'Economie, était venue en Franche-Comté pour présenter de nouvelles mesures en faveur des plus de 50 ans (ici en compagnie de Christian Charpy, patron de Pôle Emploi ©ar
Aucune région française n'atteint le taux d'emploi fixé par le Conseil européen de Lisbonne en mars 2010 pour les seniors. Avec un taux d'emploi de 36% des 55-64 ans, la Franche-Comté n'est pas la seule région à rester bien en dessous du seuil européen qui devait être de 50% de seniors au travail en 2010. Elle est tout de même classée dans les dix régions françaises employant le plus de salariés âgés au même niveau que les voisins alsaciens et bourguignons. Les meilleurs élèves par rapport aux objectifs de Lisbonne sont l'Ile-de-France, Rhône-Alpes et Midi-Pyrénées.
 
Au niveau européen, c'est en Islande, en Suède et en Norvège que le taux d'emploi des seniors est le plus élevé alors que la France, la Belgique, l'Italie et le Luxembourg se retrouvent plutôt en queue de peloton.
 
Les seniors coûtent plus cher
 
Selon l'INSEE, qui a présenté mercredi à Besançon une étude consacrée à ce sujet en partenariat avec Efigip, il est difficile après 55 ans de conserver son emploi ou, en cas de chômage, de retrouver un travail. 6% des demandeurs d'emploi francs-comtois sont dans cette situation. « La difficulté est accentuée par le niveau de formation inférieur à celui de l'ensemble des demandeurs d'emploi et par un salaire horaire supérieur de 25 % à celui d'un jeune de 25 ans », note l'institut de la statistique. Dans une autre étude sur le retour à l'emploi, l'INSEE a mis en évidence qu'un salarié âgé de plus de 50 ans a 35% de moins de chance de trouver un emploi.
 
Une chose est sûre, relève l'INSEE, la tendance baissière du départ à la retraite enregistrée depuis 40 ans est révolue. Fini le système de préretraite des années 70 pour les 60-65 ans, étendu aux 55-59 ans dans les années 80. Alors que l'âge moyen du départ a reculé de dix ans depuis les années 60, la tendance s'inverse et s'établit désormais à 61,5 ans après être descendu jusqu'à 59 ans.
 
47% des licenciements économiques
 
Cette inversion de tendance est due aux nouvelle dispositions incitant à prolonger la période d'activité (système de surcote et de décote) et par l'application de la loi Fillon de 2003 visant à encourager l'emploi des seniors. Nul doute que les nouvelles mesures envisagées par le gouvernement sur l'âge légal de la retraite vont encore accentuer le phénomène.
 
En 2007, six seniors sur dix quittent leur emploi pour partir à la retraite ou en préretraite, de façon subie ou volontaire. Autres raisons: les fins de CDD, les licenciements économiques et les autres types de licenciements. 47% des licenciements économiques de la région touchent des salariés de plus de 55 ans. Les démissions sont rares. A noter que les hommes quittent la vie active plutôt que les femmes qui doivent compenser le temps pendant lequel elles ont interrompu leur activité professionnelle ou diminué leur temps de travail pour des raisons familiales.
 
 
 
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Covid-19 : l’Office de tourisme de Besançon s’adapte à la crise et repense son programme estival

Depuis le début de la crise sanitaire liée au covid-19, l'Office de tourisme et des congrès du Grand Besançon a dû s'adapter à la demande pendant le confinement, mais aussi a dû revoir son programme estival. Rencontre avec Laura Ordinaire, directrice adjointe en charge de l'administration, des ressources humaines et de la stratégie et du développement de l'Office de tourisme…

Vendanges plus précoces cette année : les domaines recrutent des vendangeurs

Emploi • Tous les ans, près de 4.000 offres d'emploi de vendangeurs sont déposées en Bourgogne-Franche-Comté. La campagne de recrutement en lien avec Pôle Emploi vient de démarrer. Selon les domaines, et dans un contexte sanitaire particulier, les vendanges 2020 seront plus précoces qu'à l'accoutumée et pourraient démarrer autour du 15 – 20 août.

Bourgogne Franche-Comté : près de 400 postes de soignant-es à pourvoir cet été

Près de 400 postes de soignants qui sont proposés cet été en Bourgogne Franche-Comté en cette période de crise sanitaire et de départs en vacances (bien méritées) des soignant-es. Infirmiers·ères généralistes et spécialisés·ées, aides-soignants·es… 120 professionnels de santé en CDI et CDD, et plus de 260 postes en intérim sont à pourvoir.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.94
    couvert
    le 16/07 à 15h00
    Vent
    0.65 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    36 %

    Sondage