En Bourgogne Franche-Comté : 11% des actifs sont non salariés

Publié le 19/11/2015 - 11:43
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:13

127 600 personnes travaillaient comme non-salariés à la fin 2011 en Bourgogne Franche-Comté. 15 % d’entre eux étaient auto-entrepreneurs, les autres : gérants majoritaires de société ou entrepreneurs individuels "classiques".

Enquête Insee

"Ils travaillent dans des domaines très variés", constate l'Insee Franche-Comté à l'origine de ces nouveaux éléments statistiques. L’agriculture tient le haut du panier sans surpris, en emploiyant à elle seule 30 000 indépendants soit près d’un quart des non-salariés/

Vient ensuite le commerce où travaillent 22 000 commerçants, artisans des métiers de bouche ou pharmaciens. "Les non-salariés sont aussi très présents dans les services, qu’ils soient aux particuliers ou aux entreprises. Ils sont en revanche beaucoup moins nombreux dans les activités qui nécessitent un fort investissement de départ comme l’industrie ou les transports."

14% d'entre eux ont une activité salariée en parallèle

L'autre constat majeur en Bourgogne Franche-Comté est que ces non-salariés sont nombreux à exercer en parallèle une activité salariée et cumuler ainsi les deux statuts, l'équivalent de 14% d'entre eux. "Les auto-entrepreneurs sont davantage pluriactifs que les indépendants classiques", notamment dans l’enseignement ou les activités récréatives. À l'inverse, pas ou moins de cumul avec une activité salariée dans le commerce pharmaceutique, les métiers de bouche, les taxis et les professions juridiques (moins de 6 % concernés).

Plus nombreux en campagne avec environ 27 000 euros de revenus annuels

C'est dans les bassins de vie ruraux que les non-salariés pèsent davantage dans l’économie locale. Ils sont plus nombreux dans les couronnes vésulienne et bisontine mais aussi à l'Ouest de Pontarlier ainsi que dans le secteur entre Dole et Chalon-sur-Saône.

Côté revenus, les non-salariés de Bourgogne Franche-Comté ont retiré en moyenne 26 900 euros par an de leur activité non-salariée en 2011. "Le revenu des auto-entrepreneurs est très faible, 5 000 euros par an en moyenne. Le revenu des indépendants classiques est plus élevé : 30 300 euros par an en moyenne, mais les disparités sont fortes. Pour 10 % d’entre eux, les revenus dépassent 67 100 euros par an", précise enfin l'Insee.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.85
nuageux
le 27/07 à 6h00
Vent
0.43 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %

Sondage