En Lorraine, éleveur cherche parrains pour poules, afin de reconstituer son cheptel

Publié le 01/05/2016 - 13:00
Mis à jour le 01/05/2016 - 13:00

"Parrainer" une poule pour 10 euros, et obtenir en échange des oeufs frais... voire une volaille à rôtir: c'est le pari d'un jeune éleveur lorrain qui espère grâce à cette idée reconstituer son cheptel décimé par un problème sanitaire. "Je compte bien atteindre les 530 poules parrainées d'ici lundi", se réjouit Noël Stef, 31 ans, installé depuis 2012 à Maizières-lès-Vic (Moselle). "On a même reçu des offres de parrainage depuis le Calvados !", s'amuse-t-il.

06PouleSybertMadeleineproust005.JPG
© damien poirier

insolite

PUBLICITÉ

L’initiative avait permis samedi de faire parrainer 480 poules par 180 volontaires qui, contre 10 euros par gallinacée, recevront d’ici quelques mois des oeufs frais bio, des pâtes aux oeufs « maison », ou une volaille morte ou vive. M. Stef explique avoir eu cette idée lorsqu’il a été contraint de repartir de zéro, après avoir dû faire abattre en février ses 1.400 poules pondeuses bio, du fait de la présence de salmonelles dans le poulailler.

« Le problème avec le bio, c’est que les poules sont élevées en plein air et qu’elles ne prennent aucun antibiotique à titre préventif », explique l’éleveur, qui estime avoir perdu au moins 6.000 euros dans cette mésaventure, et en appelle donc à la bonne volonté des « parrains » pour se refaire.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Inondations de janvier 2018 : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Besançon

Inondations de janvier 2018 : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Besançon

Rappel • L’état de catastrophe naturelle vient d'être reconnu pour la commune de Besançon au titre des inondations par remontée de nappe phréatique survenues entre le 22 janvier 2018 et le 28 janvier 2018. Les assurés victimes de ces inondations ont dix jours pour reprendre contact avec leur assurance.

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.54
ciel dégagé
le 15/09 à 18h00
Vent
1.41 m/s
Pression
1021.58 hPa
Humidité
76 %

Sondage